Chronique n°870 : Les grandes filles ne se font pas de bobos, Shayma NEJJARI.

Auto-édition Librinova
Sortie : 5 Janvier 2021
Prix : 2,99€

Résumé, 

Les mensonges ? Elle baigne dedans. 
Pas d’autres choix lorsqu’on est emprisonné dans le cercle vicieux des troubles du comportement alimentaire.
Mais elle est loin d’être seule. Ils s’y noient tous, dans ces mensonges. 
Pas d’autres choix lorsqu’on aime, lorsqu’on est dépendant, en colère, en détresse…
… lorsqu’on a peur. 
Peur de soi, peur des autres, peur de la réalité…
… peur des blessures.
Et le compte à rebours est lancé.

Ce qu’en pense Julie,

J’ai reçu ce livre dans le cadre du jury Librinova que je remercie énormément. C’est une vraie chance pour moi de faire partie de ce jury pour 2021 et de découvrir de nouveaux auteurs et de nouvelles histoires.

Le début de livre est assez intriguant et surprenant mais cela donne surtout envie de lire la suite et de comprendre ce qu’il se passe dans la vie de notre héroïne. Nous découvrons donc ici le personnage de Eden, une jeune fille qui est atteinte de TCA. L’histoire de Eden m’a particulièrement touché car ce sont des soucis de santé que je ne connais que trop bien… Je me suis attachée à elle dès le début du livre et je n’espérais qu’une seule chose : qu’elle s’en sorte… Eden essaie tant bien que mal d’avancer dans sa vie et de ne montrer à personne qu’elle ne va pas bien. Rien ne se passe comme cela devrait dans sa vie et plus les jours passent, plus Eden sombre sans jamais le montrer à ses amis ou à sa famille. Mais comment s’en sortir quand les gens autour de vous et qui compte le plus pour vous survive aussi ? Je reconnais que le personnage de Eden m’a beaucoup touché mais certains personnages secondaires aussi.

La psychologie du personnage principal est assez bien travaillée cependant je trouve que c’est un peu « déjà vu » dans le sens où j’ai lu d’autres livres avec la même intrigue de base et où la psychologie du personnage principal était traité de la même façon. Mais cela n’est que mon avis et c’est aussi sans doute parce que j’ai déjà lu énormément de livres. Cependant, je dois dire que j’ai plutôt bien aimé l’écriture de l’auteure que j’ai trouvé vraiment facile à lire et fluide. Les mots utilisés sont assez simples et on comprend donc facilement ce qu’il se passe tout au long du livre. Il y a peut-être par moment quelques longueurs mais l’auteure rebondit assez vite pour nous remettre dans l’histoire. On a pas vraiment de moment creux où l’on s’ennuie et c’est vraiment appréciable même si je pense que si il y avait un peu plus de dialogues, l’histoire serait encore plus agréable à lire.

Globalement, il y a des points positifs et des points négatifs pour moi dans cette histoire mais j’ai passé un bon moment de lecture. Il me semble que c’est le premier livre de l’auteure donc c’est déjà un très bon travail et je ne doute pas qu’elle saura s’améliorer au fil du temps. C’est une jolie découverte qui plaira sans doute à certains lecteurs. Je le recommande surtout pour les amateurs de Young Adult qui cherchent un drame adolescent.

Citation,

« Je veux juste me sentir capable de faire des choses que même les gens normaux n’arriveraient pas à faire, à l’aide de tous les paris débiles que je me donne et dont je vous ai déjà parlé. Je veux dormir le soir en me disant que, malgré cette maladie qui me détruit, j’ai réussi autant qu’eux. »

3,5/5

Où le trouver :
Lien Librinova
Lien Fnac
Lien Amazon

Une réflexion sur “Chronique n°870 : Les grandes filles ne se font pas de bobos, Shayma NEJJARI.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s