Chronique n°899 : Le Projet Lagom : mémoires d’un effondrement, Amaury Dreher.

79 pages
Date de sortie : 15 mars 2020

Résumé :

À la suite d’une initiative citoyenne, un collectif mondial s’est créé afin de retranscrire les souvenirs d’une humanité en proie à l’Effondrement. Le déclin de la biodiversité, la paralysie de la pensée et la transformation brutale d’un monde à l’agonie font craindre le pire. La civilisation vivrait ses derniers instants. Des milliers de citoyens ont choisi de participer à un projet mémoriel et de partager leurs souvenirs. Prophètes de malheur ou témoins décisifs d’une mutation inédite ? Cinq personnages à travers leurs ressentis évoquent ces événements planétaires qui ont façonné le 21e siècle. Venez vivre l’Effondrement à travers cette nouvelle d’anticipation !

L’avis de Emy :

C’était une lecture véritablement intéressante et prenante criblée de réalisme.

Au travers plusieurs personnes, nous découvrons des témoignages de l’Effrondement de notre société, de notre planète. Ce livre pose une réflexion sur notre monde actuel. Tout est si saissisant que ça en est effrayant. La fin arrivée, c’était prévu et prévisible pourtant rien n’a été mis en place pour repousser ceci au maximum. Tout a été pris en compte trop tard et l’Effondrement de notre monde n’a pu être éviter. C’est débordant de vérité.

Nous lisons cinq lettres qui vont nous partager leur quotidien, leur situation, leur constat face à ce péril qui arrive. Une nouvelle d’anticipation vraiment bien écrite, intense et forte ! Les individus cherchent à se remémorer et partager ces faits. Avec leurs mots, nous faisons face à des prises de conscience tardives, des pensées, une urgence qui reflète la gravité de la situation.

L’auteur y exploite des thèmes d’actualités et créée une ambiance pleine de tensions. C’est stressant, prenant, étouffant et angoissant, mais nous sommes happés par la lecture et ce qu’elle nous transmet. L’on évoque les dérèglements climatiques, les pénuries, les consommations de masse, l’exportation. Petit à petit, la société s’adapte face aux problèmes qui surviennent. Les environnements changent, les comportements évoluent pas forcément dans le meilleur sens d’ailleurs. La survie prime sur tout le reste, le seul objectif est de rester en vie, de survivre dans ce quotidien si éloigné du nôtre mais en même temps si proche.

C’est difficile de ne pas être touché par cette lecture qui nous offre une réelle réflexion sur notre monde actuel. Il y a certes des différences, mais tellement de réciprocité. C’est troublant. Même si l’on veut ce dire que ça reste un livre, la réalité n’est pas si loin que ça. On ne peut pas savoir l’avenir. Je ne peux que vous le conseiller si vous êtes friand de ce genre de lecture d’anticipation et d’ambiance.

Je remercie simplement pro et l’auteure pour l’envoi de ce service presse.

Comme beaucoup à cette époque, la question m’avait obsédé. Tous les éléments ancrés comme étant les fondements sur Terre étaient en perdition. Le soleil était mortel, c’était une information solidement établie. Un jour, son heure viendrait. Pourtant, il nous éclairait quotidiennement, inondant notre planète de lumière et de chaleur indispensable à la vie pour des milliards d’années encore. Il n’y avait aucune menace à brève échéance. Rien n’était plus haut, rien n’était plus fort que lui.

4,5/5

Où le trouver :

Amazon 

5 réflexions sur “Chronique n°899 : Le Projet Lagom : mémoires d’un effondrement, Amaury Dreher.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s