Chronique n°907 : Eschaton, Guy-Roger Duvert.

Auto-édition
233 pages
Date de sortie : 25 janvier 2021

Résumé :

Dans un futur proche, la population est passée du statut d’insouciance à celui d’inquiétude, pour enfin vivre dans la résignation : la planète est trop endommagée, le désastre climatique est en cours, la fin de notre civilisation approche. Et pourtant, hormis un fatalisme ambiant, cela affecte peu le quotidien de chacun. Autant profiter de ce qu’on l’a tant que cela dure.

Casey est un compositeur de musiques de films célèbre, confortablement installé dans sa villa sur les hauteurs de Hollywood. Ayant perdu ses parents, des climatologues faisant partie des derniers à s’être battus pour empêcher la catastrophe, il est comme les autres, profitant des bienfaits d’une existence certes agréable, mais qu’il sait condamnée. À sa propre surprise, il se retrouve contacté par un homme qui prétend connaître la date exacte de la fin du monde, et qui parle d’un programme lancé pour permettre à notre civilisation d’y survivre. Un monde virtuel dans lequel seront copiés les personnalités de tous les plus grands scientifiques et artistes vivants, et duquel ils pourront sortir des siècles plus tard, lorsque la planète sera à nouveau habitable. Pour résumer : lui mourra bien le jour de l’Eschaton, du jugement dernier, mais sa copie digitale lui survivra. N’ayant rien à perdre, il accepte.

Tout bascule lorsque peu après, il tombe amoureux d’Eve, une brillante journaliste. L’idée qu’une partie de lui puisse survivre sans elle devient insupportable. Le couple va alors s’élancer dans une enquête à travers les Etats-Unis, sur fond de fin du monde climatique, afin de localiser le site du programme et en convaincre les responsables d’intégrer Eve.

L’avis de Emy :

La fin du monde arrive. Comment y faire face ? Comment y survivre ? Nous découvrons un roman d’anticipation. Casey, un compositeur est au courant. Il fait parti d’un programme secret, une sauvegarde virtuelle des personnes les plus importantes qui pourront ainsi survivre à cette fin du monde. Seulement quand Casey va rencontrer Eve, tous les deux vont tout faire pour trouver les responsables de ce programme pour qu’Eve puisse l’intégrer.

Ça m’a plu de suivre les personnages. J’ai apprécié les découvrir et je me suis attachée à Casey et Eve. Ils sont tous les deux des personnages intéressants et sympathiques. Ils sont bien construits. Ils vont affronter ce monde. Casey et Eve nous transmettent des émotions, de l’amour et de l’espoir.

C’est une lecture qui mélange univers post-apocalyptique, réalisme et romance. Nous faisons face à un monde où les technologies sont présentes, les problèmes climatiques et écologiques.

Ce roman m’a fait réfléchir et m’a permis de me poser de nombreuses questions. Il est vrai qu’il y a ceux qui cherchent à survivre et les autres qui continuent leur vie. Pourquoi tel individu aurait plus le droit de survivre qu’une autre ? On a une sélection qui est fait et qui nous fait réfléchir. Tout comme se pose la réflexion sur les aspects écologiques, technologiques et sur la musique qui est aussi présente dans la vie de Casey. J’ai vraiment aimé tout ceci, un mélange de plusieurs thèmes qui s’équilibrent. C’était intéressant, prenant et captivant.

J’ai apprécié la plume de l’auteur, c’était fluide, simple, dynamique et transportant. L’univers que l’auteur nous offre est intriguant, paraît certaines fois si réaliste que ça peut être effrayant. Mais le tout est travaillé, bien construit et nous somme pris dans la lecture. L’auteur pose des réflexions intéressantes et les thèmes abordés le sont aussi. L’intrigue est vraiment très plaisante à suivre et ça m’a donné envie de découvrir les autres livres de l’auteur. Il me suffisait de fermer les yeux pour visualiser le récit. En dernier, j’aimerai ajouter que j’aime beaucoup la couverture !

Un roman d’anticipation qui m’a captivé et qui m’a fait passé un bon moment de lecture.

Je tiens à remercier l’auteur pour l’envoi de ce service presse, pour sa confiance et pour m’avoir permis de découvrir son roman !

 » Pour la première fois depuis longtemps, il sentait cet équilibre ébranlé par une présentatrice qu’il trouvait fascinante. »

4,25/5

Où le trouver :

Amazon : Ebook & Broché

Une réflexion sur “Chronique n°907 : Eschaton, Guy-Roger Duvert.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s