Chronique n°911 : Ce que tu ne dis pas t’appartient, Corine Troester.

Librinova
Sortie : 10 novembre 2020


Prix ebook : 9,99 €
Prix papier : 16,90 €

Résumé,

L’histoire se déroule au cœur d’un petit village de Provence, dans les années 1920.

Trois familles et leur descendance :

« Les Floyd-Rysters ». Riches aristocrates britanniques, Angus et Béthanie ont hérité d’une demeure familiale et de son vignoble. Rescapés du naufrage du Titanic, ils tentent de se reconstruire.

« Les Anglade ». Milo et Léonie sont des enfants du pays. Profondément enracinés, ils possèdent la petite boulangerie du village.

« Les Battistini ». Jeunes émigrés italiens, Lorenzo et Francesca décident de s’y installer. Ont-ils vraiment choisi ce lieu par hasard ou ont-ils une raison de s’y établir ?

Ils ont tous une histoire, ils ont tous leurs secrets. Un lieu commun, Pélissanne, et leurs destins qui s’entrecroisent.

Ce qu’en pense Julie,

Nous découvrons ici trois familles et donc plusieurs personnages : Angus, Beth, Milo, Léonie, Lorenzo et Francesca ainsi que d’autres membres des différentes familles (Rose, César, Mary…etc). Nous allons être bercé au milieu des histoires et secrets de famille de ces trois familles qui semblent différentes et pourtant pas autant que ça… ils ont chacun leurs histoires mais leurs destins va pourtant les faire s’entrecroiser. Nous allons alors découvrir la vraie vie des personnages, d’où ils viennent, ce qu’ils se passent dans leur vie, leurs problèmes, leurs secrets, leurs doutes et leur évolution…

Le livre commence avec un préambule assez mystérieux mais qui donne réellement envie de se plonger dans l’histoire. Corine Troester nous offre une plutôt bonne histoire, bien construite et facile à lire. C’est assez rapide et fluide et j’ai passé un bon moment de lecture dans la seconde partie du livre. Je reconnais que je me suis légèrement ennuyée au début et que j’ai pris un peu de temps à entrer dans l’histoire mais finalement, une fois dedans, ça a été et je me suis laissée prendre par l’histoire et les personnages. Aussi, il y a des personnages que j’ai apprécié suivre, qui ont su me toucher par leur histoire et auquel je me suis attachée et d’autres un peu moins… mais je pense que ce point dépendra de chaque lecteur puisque c’est juste que certain personnage m’ont moins intéressé ou touché. Le rythme du livre m’a un peu surprise et j’ai trouvé certains moments long et d’autres trop rapide. Vous l’aurez donc compris, pour moi c’est une lecture moitié/moitié. J’ai aimé certains passages, certains personnages et l’écriture, mais quelques détails m’ont aussi moins plu. Globalement, c’est un roman simple mais plutôt sympa qui se lit bien si on se laisse du temps pour se mettre dans l’histoire. L’auteure aborde de nombreux sujets importants à travers les secrets des personnages et pour le coup c’est un très bon point. L’écriture est plaisante et agréable à suivre donc je suis plutôt contente d’avoir découvert cette auteure que je ne connaissais pas.

Citation,

« Il se mettrait des gifles tellement il est ridicule et il est hors de question qu’elle le considère ainsi.
Il ferait n’importe quoi pour lui plaire, marcher sur la tête si ça doit la faire rire, décrocher la lune ou les étoiles pour la séduire.

3,25/5

Où le trouver :
Lien Amazon

5 réflexions sur “Chronique n°911 : Ce que tu ne dis pas t’appartient, Corine Troester.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s