Mes derniers coups de coeur Manga ! (EMY)

Hello Hello tout le monde !

Ces derniers mois, j’ai découvert de nombreux mangas. Je vais vous parler de ceux que j’ai vraiment adoré. Certaines séries ne sont pas encore terminées, mais elles sont très prometteuse. Quels sont vos coups de coeur manga ?


  • Versailles of the Dead, Suekane Kumiko. (Série en cours, 4 tomes paru sur les 5)

Mon avis : C’est une histoire avec une intrigue vraiment intéressante à suivre. C’est une série pour le moins étrange et qui peut paraître bizarre, mais finalement on passe un bon moment à découvrir ce qu’il s’y passe. C’est juste ça qui rend le tout original. Une revisite curieuse, un coup de coeur.

Résumé : La France du 18e siècle, juste avant la Révolution française. Marie-Antoinette, fiancée à Louis XVI est amenée à devenir la prochaine reine de France. Malheureusement, sur la route qui doit la mener à Versailles, sa voiture est attaquée par… un groupe de zombies. Son frère jumeau, Albert, est le seul survivant. Il décide de prendre la place de sa sœur et se rend à Versailles. Une nuit, une tentative d’assassinat a lieu mais Albert ne meurt plus, même transpercé par une épée… Quelle inquiétante créature est-il devenu ? Cet assassinat raté semble cacher une menace plus grande envers le royaume… Une chose est sûre, des têtes vont tomber !

  • A nos fleurs éternelles, Shigematsu Narumi. (Série terminée en 2 tomes)

Mon avis : C’est une duologie qui change de ce que j’ai pu lire. C’est une histoire originale qui sait nous charmer. Les personnages sont plutôt intéressants, sympathiques et on su me charmer à leur tour. J’ai trouvé l’univers vraiment original. Les dessins sont vraiment très beaux. Nous avons un côté historique plaisant, une romance qui jolie. J’adore aussi les couvertures qui sont vraiment très belles. En bref, j’ai adoré !

Résumé : Japon, XIVe siècle, époque Muromachi. Le petit Oniyasha est roturier. Vivant aux côtés de son père, il joue volontiers des rôles au sein de la petite troupe de théâtre populaire de ce dernier. Mais lorsqu’à l’âge de treize ans, lors d’une de ses représentations, le shogun Ashikaga tombe en amour pour son art, son destin va basculer… Elevé à un rang supérieur de noblesse, il deviendra par la suite celui qu’on appelle Zeami, le créateur du théâtre nô. Suivez le destin hors norme d’un artiste qui a révolutionné le monde du théâtre.

  • De l’autre côté de l’horizon, Nakamura Hinata. (Série en cours, 1 tome paru sur les 3)

Mon avis : Nous faisons la rencontre d’un personnage qui va s’avérer poignant, curieux, intriguant et qui va terriblement nous toucher. Cette histoire m’a bouleversée pour ce qu’elle exprimait. Cette envie de ne plus vivre, les doutes et les questionnements sur soi, le fait de travailler et de vivre une vie sans se poser un instant. Ça nous fait réfléchir, c’était beau et en même temps tragique d’un côté. J’ai beaucoup aimé les personnages. C’était plaisant et très agréable de les suivre, de les voir évoluer, de les voir commencer à changer. Un premier tome très prometteur, vivement la suite.

Résumé : Miyake, jeune salaryman tokyoïte, ne supporte plus sa vie d’employé surmené. Il décide, du jour au lendemain, de tout quitter pour rejoindre l’île de Tsukinowa où il va gérer un petit bureau de Poste. La crainte de laisser derrière lui son quotidien bien rangé va se muer en une véritable redécouverte de soi. Une nouvelle vie, en harmonie avec celui qu’il souhaite réellement être, s’ouvre à lui…

  • Le prix du reste de ma vie, Miaki Sugaru & Taguchi Shouichi. (Série terminée en 3 tomes)

Mon avis : C’est le titre qui m’a tout de suite attirée. Quelle valeur a votre vie ? Cette série offre une réflexion sur ce que peut valoir notre vie. C’était intéressant comme histoire et ça plu. J’ai été tenu en haleine tout du long. Les dessins sont vraiment très beaux et l’on ressent toute l’intensité et les émotions de l’histoire. Les personnages sont attachants et touchants. J’ai aimé les suivre. Je me suis attachée à eux. Le scénario est intrigant et mystérieux. De plus, l’on est surpris. Ça a été une belle découverte et j’envisage de lire les romans maintenant. Une histoire captivante que j’ai adoré. J’ai aimé l’ambiance étrange, sombre et presque envoûtante.

Résumé : Kusunoki était un enfant plein de rêves et d’ambition. Devenu un jeune adulte désargenté, il entend alors parler d’une boutique dans laquelle il était possible de revendre son espérance de vie, son temps ou sa santé. Après estimation, il découvre qu’il lui reste trente ans et trois mois d’une vie insipide, évaluée à … 2.500 € ?. Kusunoki décide alors de vendre son espérance de vie, à l’exception des trois derniers mois qu’il passera sous la supervision de Miyagi, une jeune femme chargée de veiller à ce qu’il ne commette rien de répréhensible durant ce laps de temps…

  • Le jeu de la mort, Sora. (Série en cours, 3 tomes paru sur les 10)

Mon avis : J’ai vraiment apprécié les personnages. Nous avons deux protagonistes pour le moins intéressants. C’est plaisant de les découvrir et de les suivre. Il y a des drames, une romance qui est plutôt belle et captivante. L’histoire suscite et attise notre curiosité. Le scénario est agréable et sait nous surprendre. On a des questions. L’intrigue sait capter notre attention et j’attends le quatrième tome avec impatience. Cette histoire mérite qu’on lui prête attention.

Résumé : « Avant de mourir, ça ne te dit pas d’avoir une histoire d’amour avec moi ? » Mikoto Ochiai, souhaite se suicider en sautant du toit de son lycée suite à une déception amoureuse. Mais Jin Haiba, un nouveau professeur de physique qui était là pour fumer, l’en dissuade. Pour cela, il va lui proposer de se mettre en danger en devenant son petit ami de substitution. L’adrénaline causée par cette relation inappropriée va alors les rapprocher dangereusement.

  • Les carnets de l’Apothicaire, Hyuga Natsu. (Série en cours, 2 tomes paru sur les 7)

Mon avis : J’ai adoré le personnage de Mao Mao. J’ai aimé sa personnalité et qu’elle dégageait. Je suis attachée à elle. Mao Mao est drôle et pétillante. L’univers du manga est vraiment prenant et captivant. J’ai aimé découvrir le palais impérial et ses péripéties. Il y a des rebondissements, de la surprise, une intrigue que l’on suit avec plaisir. J’ai aimé les dessins et la manière dont ils étaient. Les décors sont vraiment beaux, tout comme les tenues que l’on y voit. Ce manga est aussi beau par ses dessins, que son histoire, que ses personnages, que sa couverture. Vivement la suite car c’est vraiment très prometteur pour le moment à lire de suite si ce n’est pas fait !

Résumé : À 17 ans, Mao Mao a une vie compliquée. Formée dès son jeune âge par un apothicaire du quartier des plaisirs, elle se retrouve enlevée et vendue comme servante dans le quartier des femmes du palais impérial ! Entouré de hauts murs, elle est coupée du monde extérieur. Afin de survivre dans cette prison de luxe grouillant de complots et de basses manœuvres, la jeune fille tente de cacher ses connaissances pour se fondre dans la masse. Mais, quand les morts suspectes de princes nouveau-nés mettent la cour en émoi, sa passion pour les poisons prend le dessus. Elle observe, enquête… et trouve la solution ! En voulant bien faire, la voilà repérée… Jinshi, haut fonctionnaire aussi beau que calculateur, devine son talent et la promeut goûteuse personnelle d’une des favorites de l’empereur. Au beau milieu de ce nid de serpents, le moindre faux pas peut lui être fatal !

  • Une touche de bleu, Suzuki Nozomi. (Série en cours, 2 tomes paru sur les 3)

Mon avis : Une histoire qui m’a vraiment conquise. J’ai d’ailleurs hâte que le troisième tome paraisse. Les personnages sont intéressants. Ruriko est un personnage qui m’a beaucoup touchée. Je me suis très attachée à elle. Elle est courageuse, forte quoi qu’il lui arrive. La romance est jolie, tendre et nous touche. C’est vraiment une histoire profonde aussi avec les sujets difficiles qu’elle aborde et comment elle les aborde, avec justesse. Une belle histoire qui a été un coup de coeur !

Résumé : Ruriko a un naevus d’Ota, une tache de naissance bleutée sur le visage. De nature enjouée, elle sait très bien que cette particularité visuelle ne la définit pas, mais lorsqu’on est lycéenne, il est parfois difficile d’accepter son « défaut » physique… Aussi s’en prend-elle violemment à son professeur lorsqu’elle croit qu’il se moque de son apparence. Mais ce dernier lui avoue qu’il souffre de prosopagnosie, un trouble de la reconnaissance des visages rendant impossible l’identification des visages humains. Ce n’est donc pas une tache, mais une belle aura bleue qu’il voyait sur le visage de la jeune fille… (Ce récit, issu des expériences personnelles de l’autrice, aborde avec finesse et sensibilité la thématique de l’acceptation de soi au-delà des complexes et des différences.)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s