Chronique n°933 : Ils n’auraient pas dû, Katell Curcio.

LIBRINOVA
Sortie : 1 décembre 2020
Prix ebook : 2,99 €

Résumé,

Le même jour, cinq amis disparaissent…
Tous ont laissé une lettre à leur famille respective dans laquelle ils évoquent une absence d’un an. Quel évènement a pu provoquer ce départ si soudain ? Sans aucune nouvelle, leurs proches s’inquiètent. Mais dix-huit mois plus tard, l’un d’eux réapparaît, victime d’amnésie dissociative.
Le détective chargé de l’affaire va se confronter à une personnalité énigmatique.
Quelle est la part de vérité ? Que sont devenus les autres ? Ce quatrième roman de Katell Curcio vous plonge dans une histoire où les instincts les plus noirs se dissimulent derrière les apparences les plus anodines. 

Ce qu’en pense Julie,

Tout d’abord merci à l’auteure pour l’envoie de son livre en service presse. Dès que j’ai pu lire le résumé, j’ai tout de suite été très curieuse d’en savoir plus…

Nous suivons ici l’histoire de plusieurs jeunes qui ont décidé de partir du jour au lendemain pendant 12 mois et qui promettent de revenir à ce moment là… mais voilà, 18 mois plus tard, toujours pas de nouvelles. Nous allons alors essayer de comprendre ce qu’il s’est passé et surtout pourquoi ils ne sont jamais revenus chez eux. Les détectives vont chercher des réponses un peu partout pour retrouver ces cinq jeunes le plus vite possible. Mais tout ne sera pas si simple et le retour d’un des jeunes dans un drôle d’état va amener encore plus de mystère autour de cette histoire. Cette disparition ne va pas être simple à élucider et l’on va se hurter à beaucoup de questions et de doutes. Quel drame s’est-il produit ?

Tout d’abord, l’histoire se lit vraiment facilement et rapidement. Une fois dedans, il est assez facile d’enchaîner les pages sans avoir vraiment envie de sortir du livre. Par contre, je trouve que c’est un poil trop rapide et que finalement il manque quelques petites choses pour moi. C’est un peu trop court et j‘aurai apprécié que l’on s’attarde un peu plus sur certains points, par exemple sur les sentiments ou pensées des personnages qui semblent plus qu’importants pour bien comprendre l’histoire et cerner les personnages. Vers là fin, pour vraiment comprendre le dénouement, le pourquoi, le comment… je pense qu’il aurait fallu un peu plus de descriptions et d’explications. Malgré ça, j’ai tout de même apprécié ma lecture car c’est très intriguant, captivant et mystérieux, finalement dès le début on a envie de savoir ce qui s’est réellement passé pour tous ces jeunes… Il y a du suspens jusqu’à la dernière page (donc lisez bien jusqu’au bout!) et la base de l’intrigue est vraiment intéressante !

Je suis contente d’avoir pu découvrir Katell Curcio qui a une plume vraiment sympa et très fluide à lire. Je relirai certainement l’auteure pour ses prochaines sorties. C’est un bon roman policier qui, malgré un manque de détails, reste agréable et plaisant à découvrir. Parfait pour une petite soirée au coin du feu !

Citation,

« — Tu feras toujours partie de cette maison. Tu seras ici chez toi quand tu voudras. Tu pourras revenir dès que tu le souhaiteras. Tu le sais bien. Dans un premier temps, il faut que tu retrouves ta famille. Tes parents doivent être très inquiets à ton sujet.

Olivia la regarde, attristée.

— Sauf que ma vie ne sera plus jamais comme avant, confie-t-elle la voix brisée. »

3,75/5

Où le trouver :
Lien Librinova
Lien Amazon

3 réflexions sur “Chronique n°933 : Ils n’auraient pas dû, Katell Curcio.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s