Chronique n°992 : Burning Possession, Sarah Babilotte.

Harlequin France / COLLECTION &H
Sortie :
7 juillet 2021
Prix ebook :
4,99 €

Résumé,

Les coups de foudre les plus intenses sont aussi ceux dont il faut se méfier…

Mais qu’est-ce qui lui a pris ? Ava peine à retrouver ses esprits. Elle était dans le café de sa meilleure amie quand elle a croisé le regard ténébreux de cet inconnu. Ensuite… Ensuite, ils ont discuté et elle s’est dit qu’en plus d’être très séduisant il avait de l’esprit et de l’humour. Et puis, il lui a confié qu’il cherchait du travail, et elle a répondu que son agence immobilière souhaitait justement recruter un assistant. Et maintenant Devon Pierce, qui a visiblement un effet très dangereux sur le fonctionnement de son cerveau, va travailler avec elle. Tous les jours. Mon Dieu, ça veut dire qu’il va aussi bosser avec cette peste de Rachel dont le tableau de chasse déborde ! Et il est hors de question que Devon s’y ajoute…  

Ce qu’en pense Julie,

Nous découvrons ici le personnage de Ava, une agent immobilière qui aime son métier et qui vit pour ça. Elle travaille dans l’agence de Marc au côté de Rachel, une collègue qu’elle ne porte pas vraiment dans son coeur et il en est d’ailleurs de même pour elle. Ava est travailleuse, sérieuse, un peu froide, plutôt aisée et contrôle toujours tout. Elle tient à sa réputation et ne veut pas qu’elle soit salit ou abimé. À côté d’elle, nous avons le personnage de Devon, un homme qui change de vie du jour au lendemain après ne pas avoir réussi sa carrière d’acteur et qui recherche donc un nouveau travail. Il va alors devenir agent commercial dans l’agence de Ava et Rachel après avoir rencontré Ava et qu’elle lui ait proposé le poste. C’est un beau gosse, charmeur, mignon, bosseur et qui n’a pas peur de vivre de nouvelles expériences.

Je suis facilement et rapidement entrée dans l’histoire et j’ai vraiment apprécié ma lecture du début à la fin. La seule chose qui m’a un peu « chiffonné », c’est que la romance se passe un peu trop vite à mes yeux au début. On a un peu l’impression de survoler leur relation dans les premières pages. Heureusement, ensuite c’est plus tranquille et ça se passe un peu plus doucement. Donc globalement, j’ai aimé leur duo et leur histoire même si j’aurai apprécié qu’elle se passe moins vite et avec un peu plus de détails. Malgré ça, j’ai été jusqu’au bout avec plaisir, surtout parce que l’autrice laisse un peu de suspens et des questions qui donne réellement envie d’aller au bout. On a envie de comprendre le comportement de Devon et de savoir ce qu’il va se passer pour Ava. On a encore plus envie de découvrir qui est vraiment Devon et se qu’il cache… et j’ai aussi aimé voir le personnage de Ava évoluer et croire en l’amour. Je reconnais que parfois je n’ai pas compris Ana dans sa façon de pensée ou d’être mais au fil des pages j’ai tout de même fini par m’attacher un peu à elle. Disons que par contre, je n’ai pas vraiment réussi à m’identifier à elle et c’est dommage. En contre partie, j’ai adoré le personnage de Devon parce que je l’ai trouvé curieux, mystérieux et intéressant à suivre et à découvrir. Les personnages ensemble sont vraiment agréable et surtout on ressent qu’il y a une réelle passion, une vraie attirance entre eux ce qui rend la lecture dynamique et captivante.

J’aime vraiment beaucoup la plume de l’autrice car elle est à la fois douce et agréable mais aussi sexy et addictive. Je relirai à coup sur Sarah Babilotte une nouvelle fois !

C’est donc une bonne histoire, plaisante, sympa et qui se lit assez vite. Un livre parfait pour l’été si vous recherchez une petite romance mignonne mais avec une petite intrigue autour des personnages. Vu la fin (que j’ai adoré), j’imagine que nous aurons donc une suite, en tout cas, je serai au rendez-vous !

Service presse avec Harlequin France.

Citation,

« C’est comme si toutes mes émotions étaient décuplées. Il devient malgré lui ma raison d’être et d’exister. Ça me terrifie, parce que je sais que, si un jour ou l’autre tout ça s’arrête, je ne m’en remettrai pas. Je ne pourrai jamais lui avouer qu’il porte un tel poids sur les épaules. Donner la responsabilité de notre bonheur a quelqu’un, c’est aussi lui donner le pouvoir de nous le reprendre. »

4/5

Où le trouver :
Lien Amazon

Une réflexion sur “Chronique n°992 : Burning Possession, Sarah Babilotte.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s