Chronique : Les chemins de l’Alchimiste, Claude Diologent.

Editions l’Alchimiste
317 pages
Date de sortie : 16 mars 2021

Résumé :

1560, Rouen. Alors que la guerre de religion entre catholiques et protestants fait rage, Johannes Balsamo, médecin alchimiste, poursuit l’initiation de Martin à l’art des élixirs. Pour le jeune apprenti, les choses paraissent simples et sa voie tracée. Mais son destin va le bousculer. Bientôt contraint de fuir la persécution, Martin part en exil.

Forcé de protéger son savoir et de passer entre les mailles d’un mal rôdant dans toute l’Europe, quels chemins Martin devra-t-il parcourir pour accomplir le Grand Œuvre et obtenir la Pierre Philosophale, Mère de toutes les médecines ?

Claude Diologent nous livre un roman initiatique riche, combinant l’aventure, l’amour et la plongée dans le monde secret des alchimistes de la Renaissance, en se basant sur d’authentiques recettes. Suivre sans relâche sa quête intérieure au milieu des turbulences du monde est un chemin intemporel.

L’avis de Emy :

C’était une lecture surprenante, saisissante et incroyable.

Au travers de ce roman l’auteur nous emmène avec lui dans une quête. Une véritable aventure où l’on va affronter conflits religieux, menaces planantes sur notre héros Martin et une transmission de spiritualité et de savoir secrets.

Martin va être initier aux connaissances de l’ancienne médecine, aux savoirs et aux secrets des alchimistes. Dans un contexte historique où les religions se combattent et où chacun peut être persécuter pour ses croyances. On ressent toute la pression dans cette époque, où les vengeances, les trahisons, la violence sont présents. Martin va partir dans cette aventure pour suivre le chemin, poursuivre les travaux de son maître alchimiste et trouver la Pierre Philosophale, pierre de l’immortalité. Une quête à la fois personnelle et spirituelle.

J’ai été subjuguée par le récit qui est prenant. C’est addictif. On est véritablement pris en haleine dans cette intrigue et cette quête. Ça m’a plu de suivre les personnages. Petit à petit, nous voyons Martin évoluer, changer, devenir la personne qu’il est destiné à devenir. Martin est un personnage bien travaillé et construit. Il est intéressant, sympathique, courageux et brave. Il a une forte volonté et j’ai aimé son personnage.

J’ai aussi apprécié le personnage de Norine. Un peu en retrait mais d’un véritable soutien. C’est ainsi qu’elle prend de l’importance aux côtés de Martin. Une femme forte avec une personnalité bien à elle. Elle est affirmée et on s’attache à elle comme à Martin.

L’intrigue est fascinante. Le récit possède une telle richesse et aussi un tel réalisme. Le fait d’avoir de vraies recettes donne une dimension encore plus importante au roman. J’ai adoré ressentir l’ambiance du XVIe siècle que l’on pouvait parfaitement ressentir et le fait de s’y croire réellement. C’est bien retranscrit.

L’auteur a une plume superbe à lire. C’est si fluide et nous sommes si facilement immerger dans le roman. C’est agréable et très plaisant. Il nous transporte bien dans son univers. Durant toute la lecture, j’ai été impressionnée par cette profondeur et par cette histoire tout simplement. C’était non seulement une quête pour les personnages mais aussi pour nous, une quête intérieure. Nous avons de la magie, des secrets, des guerres, de l’amour, de la spiritualité, de la foi et des mystères.

Laissez-vous tenter par les mystères et cette spiritualité. Cette aventure qui vous transmettra des messages et des réflexions. Laissez une chance à Martin de vous faire vivre une quête incroyable qui vous touchera. Un très bon roman initiatique merveilleux à lire de suite !

Service presse avec les éditions l’Alchimiste et Lionel Cruzille que je remercie.

Citation : Un cri lui fit lever la tête. Un aigle s’était élancé du haut de la colline et planait en cercles au-dessus de l’ondulation serpentine du fleuve argenté. Il l’observa longtemps, se rappelant qu’en alchimie il symbolisait un principe important.

Malheureusement, le maître ne lui en avait pas transmis la signification. Il faudrait qu’il en demande le sens à son nouveau maître. Mais saurait-il le reconnaître comme tel ? Pourrait-il jamais devenir le disciple d’un autre maître ? La présence du vieil alchimiste était si étroitement liée à son destin. Ses dernières paroles lui revinrent d’un coup.  » Je ne serai jamais loin de toi. « 

5/5

Où le trouver :

Amazon (ebook)

Amazon (broché)

4 réflexions sur “Chronique : Les chemins de l’Alchimiste, Claude Diologent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s