Chronique : À l’ombre de la Colline aux Ours, Jean-Pierre Mabille.

(Recherche éditeur)
Sortie : 2021

288 pages.

Résumé,

Aline n’a que vingt ans quand ses parents meurent dans un accident ferroviaire. Rien ni personne ne peut la consoler. Et c’est le cœur lourd qu’elle les abandonne dans le champ de repos lugubre ouvert aux vents du pays cauchois.

Quand je reviendrai, je vous fleurirai pour l’éternité, leur promet-elle.

Quelques années plus tard, devenue mairesse de son village natal, elle s’attache avec ardeur à transformer le nouveau cimetière en un endroit digne de la mémoire que méritent les trépassés.

Antoine Guilbert, un paysagiste original et passionné, l’aidera à concrétiser son rêve, au-delà de toute espérance. Mais s’il s’investit autant, est-ce par respect des morts ou pour servir les vivants ?

Ce qu’en pense Julie,

J’ai déjà eu la chance de lire l’auteur avec son livre « Gemma » que j’ai beaucoup aimé. C’est donc avec grand plaisir que je me suis lancée dans « À l’ombre de la Colline aux Ours ».

Nous suivons ici le personnage de Aline, une jeune femme douce et gentille qui va nous faire découvrir le milieu rural un peu plus en détails grâce à son métier de Maire. Puis ensuite, nous découvrons Antoine, un personnage qui va beaucoup apporter à l’histoire. Il est engagé par Aline puisque c’est un paysagiste passionné et passionnant qui va travailler sur le nouveau projet de la Maire. C’est un personnage un peu secret et mystérieux et finalement on en sait peu sur lui, pourquoi a-t-il accepté ce projet ? Que cela représente-t-il réellement pour lui ? On se pose pas mal de questions sur lui mais aussi sur ce projet de nouveau cimetière.

Une fois de plus, l’histoire est très fluide et facile à lire du début à la fin. Par contre, je note un léger manque de dynamisme et d’actions dans ce livre. Ce n’est pas un gros bémol, j’ai tout de même trouvé ma lecture plaisante et sympa, tout particulièrement la deuxième partie du livre que j’ai beaucoup aimé. Si je devais choisir entre Gemma et ce second livre, je pense que j’ai tout de même préféré le premier. Cependant, je pense que ce livre mérite tout à fait sa place et donc d’être publié par un éditeur puisqu’il a, pour moi, un vrai potentiel et il peut plaire aux lecteurs.

L’auteur arrive toujours à me surprendre dans sa manière de faire évoluer ses histoires, ce que je trouve très agréable. J’aime être surprise à travers les livres que je lis. De plus, il y a pas mal de détails et d’explications, ce qui rend l’histoire plus intéressante et sincère. Vraiment, j’ai passé un bon moment avec ce livre !

C’est donc globalement un petit roman tranquille, simple, parfait pour se détendre et avec une jolie morale. Aussi, l’écriture de l’auteur est LE point le plus positif de ce livre, car la plume est juste et prenante, ce qui donne forcément envie d’aller au bout du livre.

Merci à l’auteur pour ce service presse via Simplement Pro.

Citation,

« Une larme coula sur sa joue que le vent sécha. Elle revoyait la maison avec son toit de chaume, se sentait bercée au souvenir de la balançoire accrochée à la grosse branche du cerisier. Ce vieil arbre ami qu’elle avait tant de fois tenu dans ses bras, enivrée de sa sève, et auquel elle confiait ses secrets. »

4/5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s