Chronique : L’inconstance du bonheur, Julien Salamon.

Sortie : 29 septembre 2021
Prix ebook : 3,99 €

Résumé,

Éclaboussé par le soleil estival, Lyon va être le théâtre d’une mosaïque de situations. 
Tout commence lorsqu’une nouvelle voisine fait son entrée dans un petit immeuble de quartier. C’est l’agitation du côté des voisins, d’autant qu’elle est liée par un secret à l’un des habitants. 
La vie est imprévisible et le bonheur inconstant. Aussi, il faut savoir apprécier quand on se trouve dans son sillage car tout peut basculer en un instant… à l’image de ce qui attend les habitants du 114, rue Saint-Jean.

Ce qu’en pense Julie,

Tout d’abord, je tiens à remercier l’auteur : Julien Salamon, pour ce service presse via Simplement Pro. En lisant le résumé, j’ai tout de suite été tenté par cette histoire et j’avais très envie de découvrir ce qui se cache derrière ce résumé et toute cette histoire.

Dans ce livre nous découvrons plusieurs personnages dont Hortense, la nouvelle voisine qui arrive dans l’immeuble du quartier. À ses côtés, nous allons découvrir les autres habitants dont Clara, Aurore, Frédéric, Achille, Bénédicte… mais aussi d’autres personnages tel que Yohan ou encore Nelly. Nous allons alors vivre quelques moments de leur quotidien avec eux, les suivre, les découvrir un peu plus, essayer de les comprendre et les écouter, tout simplement.

La venue de Hortense dans cet immeuble précisément semble être un mystère et elle n’ose pas vraiment dire ce qu’elle fait là ni parler de son passé. Finalement, plus nous avançons dans le livre et plus nous en apprenons sur l’histoire des habitants de l’immeuble… et un jour, la vérité va finir par éclater.

Le livre est vraiment rapide à lire, il faut dire qu’il y a peu de pages. Cela dit, je trouve que c’est suffisant et qu’il y a la juste dose entre intrigue et émotions. On se pose quelques questions et on a vraiment envie de continuer à découvrir les personnages, à les apprécier et à les suivre dans leur vie mais à côté de ça, ils font aussi ressentir quelques sentiments et émotions qui rendent le livre un peu plus dynamique et intéressant. Ainsi, ce livre nous pousse aussi, nous en temps que lecteur, à réfléchir à notre propre vie et à notre quotidien. Je trouve vraiment ce livre enrichissant à ce niveau là en plus du fait que l’histoire qui nous est racontée soit très jolie et qu’elle ait su m’émouvoir.

La plume de l’auteur est assez fluide, même si je ne recommanderai pas forcément à une personne qui n’est pas encore très à l’aise avec la langue française, dû au vocabulaire employé. À part ça, j’ai trouvé l’écriture douce, sincère et juste. J’ai vraiment passé un agréable moment avec ce livre, sans me prendre la tête, juste en tournant les pages les unes après les autres et en m’attachant petit à petit aux personnages.

Je finirai cette chronique sur une phrase du résumé de ce livre : « La vie est imprévisible et le bonheur inconstant. » L’auteur nous fait passer un message avec ce livre, et c’est finalement le fil conducteur de toute cette lecture.

Citations,

« — Tu n’as pas à te sous-estimer. Et je me tue à répéter que ce n’est pas notre activité professionnelle qui nous définit !
— Si tout le monde pouvait voir les choses ainsi… »

« — Vous ne devriez pas vous contenter de rêver votre vie. On peut tous changer des choses pour améliorer notre quotidien, pour le rendre plus vibrant, plus intense. Ça m’est impensable de concevoir qu’avant de trépasser j’aie des regrets à formuler. »

4,25/5

Où le trouver :
Lien Amazon

Une réflexion sur “Chronique : L’inconstance du bonheur, Julien Salamon.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s