Chronique : L’ennemi du Windigo, Mélanie Dufresne.

Auto-édition
203 pages
Sortie : 11 février 2021

Résumé :

J’ai accepté la protection du monstre le plus craint de l’Amérique du Nord, mais ça ne veut pas dire que je vais lui donner mon cœur. Littéralement.

J’ai demandé à ma famille adoptive de respecter mon besoin d’indépendance, sauf que Karl est en danger et les loups-garous sont les seuls en position de m’aider. À force de chercher la vérité sur la mort de son père et la disparition de sa mère, Karl ne s’est pas fait que des alliés.

Si je poursuis dans cette voie, je ne pourrai bientôt plus faire marche arrière. Karl est sans cesse au cœur des conflits politiques surnaturels. Une relation entre nous me placerait sous le feu des projecteurs. Est-ce un compromis que je suis prête à faire?

L’ennemi du Windigo est le tome 2 d’une série où se mélangent fantasy urbaine et folklore québécois.

Mélanie Dufresne est une écrivaine québécoise de science-fiction et de fantasy.

L’avis de Emy :

J’étais curieuse de retrouver Ellie et Karl pour voir ce qui allait se passer pour eux !

Le personnage d’Ellie évolue au cours de ce tome. Je l’ai trouvé plus mature. Elle démontre sa bravoure et son courage. Ellie est toujours aussi attachante. Seulement elle et Karl doivent faire face aux ennemis qui sont toujours présents et nos personnages vont affronter bien des obstacles. Ellie veut apprendre à être autonome et se protéger seule. Elle a de la volonté et de la détermination !

Karl se dévoile encore. C’est un personnage authentique et très intéressant. Je l’ai même trouvé fascinant. Je l’aime beaucoup !

De nouveaux personnages font leur apparition, c’est sympathique ! On retrouve les créatures fantastiques que nous avions pu voir dans le premier tome. Le fait d’en avoir une telle diversité apporte de la profondeur à l’univers et à sa construction.

Ellie et Karl cohabitent ensemble. Tous les deux se rapprochent et c’est assez plaisant de voir ça. Il y a une attirance, un lien entre eux, même de l’amour et des émotions.

Ce que j’ai aimé c’est cette intrigue. Elle est prenante ! Elle nous happe ! Comme pour le premier tome, je la qualifie même de captivante. Nous avons des mystères, des secrets, des révélations, des rebondissements, de l’action, le tout avec cette touche québécoise et fantastique. C’est un second tome où l’on se pose des questions sur ce qu’il va se produire. Petit à petit, plus on en apprend, plus on a envie d’en savoir plus. C’est une intrigue équilibrée, bien travaillée et construite.

L’auteure a une plume très fluide qui nous transporte de suite dans l’univers. Une écriture même addictive ! On ressent des émotions, du stress, de l’attente, de l’excitation tant on veut découvrir la suite ! Je l’ai lu beaucoup trop vite, je n’ai pas vu le temps passer que j’avais terminé haha, mais ça prouve que c’était prenant !

J’ai passé un bon moment avec les personnages et avec cet univers. C’est une bonne lecture que je recommande !

Merci à l’auteure pour ce service presse et pour sa confiance !

Citation :

« Mon destin avait été altéré de façon irrémédiable lorsque les Faoladh m’avaient secourue, quinze ans plus tôt, et rien de ce que je pourrais faire n’y changerait quoi que ce soit. Je fermai les yeux à cette idée, avec l’impression qu’un autobus s’était stationné sur ma poitrine. »

4,5/5

Où le trouver :

Amazon

CHRONIQUE : LA PROIE DU WINDIGO, MÉLANIE DUFRESNE.

Une réflexion sur “Chronique : L’ennemi du Windigo, Mélanie Dufresne.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s