Chronique : Du Gévaudan à Versailles : l’emprise de la bête – 1764-1765, Florence Metge.

Stories by Fyctia
224 pages
Sortie : 29/03/22

Résumé :

Quand une rescapée de la bête du Gévaudan rencontre le roi de France.

En 1764, sous le règne de Louis XV, le Gévaudan est ravagé par la terreur : une bête mystérieuse attaque, égorge et tue femmes et enfants. Les méfaits de ce prédateur insaisissable engendrent une véritable psychose collective. Les événements tragiques sont amplifiés par les journaux qui se moquent du roi.

Le premier fait divers de l’histoire devient vite une affaire d’État. Qui sème la terreur dans la province : un loup, un fléau de Dieu, un animal hybride ou exotique, un loup-garou, un sadique ?

Attaquée par la bête, Hélix est la première qui réussit à la faire fuir en la blessant. Pour la récompenser de son courage, Louis XV l’invite à Versailles.

Cette rencontre va bouleverser la vie de cette jeune mariée en quête de liberté.

L’avis de Julie et de Emy :

La bête du Gévaudan apporte tragédie et terreur à la population. Le roi Louis XV est tourné en ridicule mais quelle est donc cette bête ? Personne n’a pu lui échapper, ni survivre jusqu’à Hélix. Hélix est une jeune femme qui a réussit à lui échapper et elle va devoir aller témoigner devant le roi Louis XV. Cette rencontre va chambouler la vie d’Hélix pour toujours…

Emy : Le personnage d’Hélix m’a plu. Elle est brave et courageuse. La jeune femme supporte le traumatisme de l’attaque qu’elle a vécu. Je me suis attachée à elle car on la sent… comment dire… bridée dans des cases et des traditions bien de l’époque alors qu’elle a soif de liberté et qu’elle est assez moderne pour son époque.

Julie : J’ai aimé repartir si loin, dans les années 1700, j’ai trouvé ça hyper intéressant et surtout je lis peu de livres qui se passent dans ces années. Aussi, le personnage de Hélix m’a plu car elle est vraiment bien ancré dans l’histoire et le récit finalement. C’est une femme forte qui veut avancer, braver les obstacles et ne pas se laisser faire.

Emy : Je n’ai absolument pas vu le temps défiler durant ma lecture. Les événements, les rebondissements s’enchaînent de manière dynamique et fluide. C’est prenant. On est intrigué, stressé par ce qu’on peut découvrir. On ressent la panique, la peur et l’horreur aussi. Nous avons des scènes de crimes, de traques, de mystères qui font froid dans le dos et qui effrayent disons-le ainsi. C’est là tout le charme du livre car tout ceci rend ce roman si captivant, curieux et fascinant ! Le seul point que je dirais qui n’est pas non plus négatif, est la romance que j’aurai aimé voir plus tôt et qui m’a laissé sur ma faim, j’aurai aimé en avoir plus mais là c’est mon côté adepte de romance qui parle car ce n’est pas cessé être le point principal du livre haha.

Julie : J’ai vraiment apprécié le rythme du livre, les détails que l’autrice a laissé, mais malgré tout un côté aussi addictif avec des informations et de l’action qui permettent au lecteur de ne jamais s’ennuyer. Dès les premières pages, j’ai été complètement captivé et prise par l’histoire et j’avais toujours envie d’en savoir plus, de connaître la suite… c’est vraiment très prenant du début à la fin et c’est probablement ce que j’ai le plus adoré ici. Cela dit, pour avoir déjà lu l’autrice, j’étais presque totalement sûre d’être conquise. Par contre je suis d’accord avec Emy sur le point de la romance qui est plus au second plan ici. Malgré tout, ça ne m’a pas dérangé outre mesure car l’histoire en elle-même est hyper intéressante et nous fait finalement oublier un peu le reste. Cependant je pense que ça aurait pu être un coup de coeur si ce point là avait été plus développé.

Emy : La plume de Florence Metge est simple et facile à lire. C’est une plume plutôt prenante qui nous transcrit bien cette ambiance à la fois pesante et pleine de suspense. L’intrigue et le récit en lui-même sont vraiment bien travaillés. J’ai apprécié avoir ce mélange entre réalité et fiction, c’est très plaisant, très mystérieux et captivant ! L’auteure apporte de nombreux détails et descriptions qui nous permettent de nous immerger pleinement dans la lecture, c’est délicieux. J’ai passé un sympathique moment ! Une histoire aux touches historiques et mystérieuses à découvrir du Gévaudan à Versailles !

Julie : Étant donné que j’ai déjà lu « Meurtes en Gévaudan » de l’autrice, j’ai lu ce nouveau livre avec énormément de curiosité et d’impatience. Je vous conseille carrément les deux histoires car elles sont toutes les deux hyper sympa, avec du suspens, des questionnements mais surtout c’est vraiment bien menées et travaillées. C’est donc un très bon livre qui vaut le détour. C’est vivant, dynamique, intéressant, original et bien écrit. Que dire de plus ? Je vous le recommande et dans tous les cas, je vous recommande de suivre Florence Metge qui est une très bonne autrice et qui je suis sûre, va nous sortir encore de très bonnes histoires par la suite.

Nous remercions respectivement l’autrice pour l’envoie mais également stories by fyctia pour l’envoie. Nous avons eu toutes les deux ce SP et avons donc décidé de faire une chronique commune car comme vous le savez, nous avons décidé de ne jamais faire plusieurs chroniques sur un même livre. Cela dit, nous faisons parfois une chronique à 2, comme celle ci lorsque nous achetons ou recevons le même livre, pour éviter de faire doublon sur le blog.

Citation :

« La peur ne la quitte jamais. Ce n’est pas celle d’être punie par son père.
Non, c’est une angoisse plus profonde.  »

Emy : 4/5
Julie : 4,5 / 5

Où le trouver :

Amazon

Stories by Fyctia

Une réflexion sur “Chronique : Du Gévaudan à Versailles : l’emprise de la bête – 1764-1765, Florence Metge.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s