Chronique : Not a Saint, Danielle Lori.

Prix ebook : 6,99 €

Résumé,

L’aimer, c’est trahir son clan. Nicolas Russo. Le nouveau prince de la mafia new-yorkaise, le jeune loup qui fait trembler les clans rivaux. Sombre, magnétique, il est capable d’abattre un homme de sang-froid au beau milieu d’une réunion de famille… et il va bientôt entrer dans celle d’Elena. Elle s’est toujours méfiée de celui qui aurait dû être son fiancé ; en tant que fille aînée du clan Abelli, leur union était tout indiquée, mais son père ne lui a pas pardonné le scandale qu’elle a provoqué quelques mois plus tôt. Alors, Nicolas va épouser sa sœur – qui, elle, en aime un autre. Au fond, c’est aussi bien : dans un milieu où les règlements de comptes émaillent le quotidien, qui voudrait se lier à celui qui gouverne ? Oui, Elena en est convaincue, c’est mieux ainsi et elle va pouvoir regagner le respect de son clan et de son père. Pour cela, il faut juste qu’elle évite de croiser le regard d’acier de Nicolas. Un regard qui réveille en elle une passion dévorante, bien plus dangereuse que ce monde violent dans lequel elle a grandi…

Ce qu’en pense Julie,

Dès que j’ai lu le résumé, j’ai tout de suite été tenté par ce livre. La mafia, des histoires de clans, une romance à suspens, un amour complexe : tout ce que j’aime en fiction !

Nous découvrons ici le personnage de Nicolas Russo, un jeune homme à la tête de la mafia new-yorkaise. Il est arrogant, froid, sûr de lui, intense, sombre, protecteur mais surtout dangereux. A côté de lui, nous avons le personnage de Elena, une jeune femme qui est généreuse, gentille, courageuse, forte mais qui n’ose pas forcément aller à l’encontre des autres. Même s’il y a quelques moins, un coup de folie de sa part lui a valu quelques problèmes. Elle est également la fille de Salvatore Abelli, patron d’une des mafias les plus importantes du pays.

J’ai bien aimé les personnages même si j’aurai apprécié qu’Elena soit un peu plus piquante, aventureuse… je ne sais pas. J’aurai aimé qu’elle tienne bien plus tête aux autres et surtout à Nicolas. Elle m’a moins marqué que Nicolas et j’ai trouvé ça dommage. Leur duo reste néanmoins très sympa et il fonctionne assez bien du début à la fin car on ressent rapidement leur attirance et je dirai même leur passion. Par contre, c’est une histoire vraiment assez sombre avec un Nicolas et d’autres personnages secondaires pas toujours très gentil (et c’est peu dire…).

Dans la globalité, j’ai apprécié l’histoire, il y a de l’action, un peu de suspens et une romance qui fonctionne. Ça se lit en plus assez bien, facilement, c’est fluide et sans grande prise de tête. Si vous appréciez les romances avec la mafia ou des personnages sombres : celle ci peut carrément vous plaire. Je dirai donc que ce n’est pas une histoire coup de coeur pour moi, mais qu’elle se lit super bien, que les bases de l’histoire sont bien posées et qu’il y a quand même un côté très addictif dans cette lecture puisqu’on a toujours envie de connaître la suite. Clairement, on ne s’ennuie pas une seul instant dans cette histoire et c’est sûrement le point fort du livre.

*service presse : merci Harlequin France

3,5/5

Où le trouver :
Lien Amazon
Lien Fnac

Une réflexion sur “Chronique : Not a Saint, Danielle Lori.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s