Chronique : Hivernation, Florent Maerten.

Résumé :

Suite d’Autombe.
Hivernation relate l’aventure post-apocalyptique de Piotr Petrov, le lieutenant russe ayant déclenché la Troisième Guerre Mondiale, ainsi que la survie de Stan et Jessie. Deux récits, deux symphonies, deux caractères dans les travers de l’Humanité… Comment leurs émotions et motivations s’orchestreront-elles au fil de ce périple, entre les anciennes rencontres et nouveaux enjeux ?

L’avis de Emy :

Dans ce second tome, nous alternons entre deux points de vue, celui de Piotr et celui de Stan. Nous nous retrouvons dans un monde que l’explosion a totalement changé et qui est méconnaissable. Combien on survécu ? Que va-t-il se passer ? L’univers post-apocalyptique n’a pas fini de nous surprendre.

Piotr est un personnage que j’ai trouvé bien travaillé. Il est authentique, avec une personnalité et un caractère bien à lui. C’est quelqu’un avec une folie particulière. Il est intéressant et tout à fait curieux.

Stan est toujours aussi plaisant à suivre et attachant. C’est un personnage que j’adore ! Le lien avec Jessie est joli. D’ailleurs, j’ai aimé voir l’évolution de Jessie qui s’arme de courage et de bravoure. Tous les deux n’ont pas fini de vivre des aventures et d’affronter des épreuves.

Les rebondissements rythment bien le récit. Ils nous prennent au dépourvu par instant. On fait face à des moments sombres, plus doux ou remplis de surprises dans cette ambiance post-apocalyptique.

La plume est fluide, moderne, originale et percutante. L’auteur sait nous rendre confus entre réalité et rêve parfois. Le récit possède beaucoup de détails ce qui nous permet de nous immerger facilement. On en découvre encore plus sur l’univers qui est toujours plus riche et captivant. Ce second tome et le premier sont des histoires à lire si on aime les univers post-apocalyptique et les romans noirs. De plus, les personnages nous surprennent et sont attachants avec une psychologie vraie et authentique. Florent Maerten a du talent !

L’auteur m’a captivé avec cette suite. Alors, j’espère que vous tenterez l’aventure avec Autombe et Hivernation.

Je remercie l’auteur pour l’envoi de ce service presse (via Simplement Pro).

Citation :

« Dans cette parodie de pouvoir, le pire affront au bon goût ne réside même pas dans les objets, mais dans la façade de son propriétaire lui-même. »

5/5

Où le trouver :

Amazon

CHRONIQUE : AUTOMBE, FLORENT MAERTEN.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s