Chronique : Autombe, Florent Maerten.

Résumé :

En 1983, Stanislas Simon, un employé de banque parisien, a décidé de mettre fin à ses jours. Sa raison : assassiner sa routine. Tout est planifié, le lieu : son abri antiatomique, au coeur de son jardin. Manque de chance, il est coupé dans son élan par la Troisième Guerre Mondiale.

Son nouveau refuge sera-t-il assez solide pour essuyer les intempéries d’un cataclysme nucléaire ? Surtout avec Pierre, Marie, Maxime et Jessie, quatre intrus du voisinage, qui sont venus s’y cloîtrer le temps de laisser passer l’orage… Quel monde les attend après leur confinement ? L’Autombe s’annonce. À l’ombre des nuages, le vent balaye les branches, les feuilles flétries, et les autres ? Ces éternels étrangers.

L’avis de Emy :

Embarquons dans cette histoire post-apocalyptique qui a été un coup de cœur pour moi !

Nous rencontrons Stanislas, un homme qui ne supporte plus sa routine et qui planifie son suicide. Sauf que tout ne se passe pas comme prévu. La troisième guerre mondiale éclate, une guerre où le nucléaire est de la partie et qui cause des ravages. Les plans de Stanislas sont bouleversés. Stanislas va devoir accueillir des voisins dans son abri souterrain. Ils vont devoir cohabiter et se confiner ensemble. Seulement, ce confinement a ses limites. Comment est le monde après cette attaque nucléaire ? Qui a survécu ?

Stanislas est un personnage que j’ai beaucoup apprécié. Il a un humour noir tout à fait plaisant, tout comme sa personnalité sarcastique. C’est un personnage attachant car même s’il se montre de telle manière, on peut constater qu’il n’est pas vraiment comme il l’affirme. On s’attache à lui qui se révèle fort et généreux envers les autres.

On a de nombreux rebondissements qui donnent un rythme prenant, intriguant et mystérieux. Il va falloir survivre mais pas seulement car nous avons des survivants plus dangereux que d’autres ou plus pacifiques. Le danger est présent et la survie est de prime.

L’auteur nous fait bien ressentir cette ambiance de fin du monde. La plume de l’auteur nous permet de bien nous immerger autant dans les décors, dans les situations que dans la psychologie des personnages qui sont bien construits. L’univers est aussi bien construit ! C’est un univers que j’ai beaucoup aimé ! La plume est fluide, rend le tout prenant, percutant et palpitant ! On a pas envie de lâcher le livre et de faire une pause, on veut savoir ce qu’il va se passer, ce qu’il va arriver aux personnages qu’on prend plaisir à suivre !

Comme je l’ai dit, c’est un coup de cœur pour moi !! Je ne peux que vous conseiller cette lecture que j’ai adoré découvrir !

Je remercie l’auteur pour l’envoi de ce service presse et pour sa confiance !

Citation :

Lorsque je suis arrivé, sans me perdre, un exploit, la foule y bourdonnait. Le brouhaha de ce beau monde agressait mes tympans. Toutes sortes de personnes s’y mélangeaient et bavardaient entre elles. Des hommes, des femmes, Irradiés ou non, déambulaient dans tous les sens, butinant tout ce qu’ils pouvaient. Ils me dévisageaient par un drôle d’air, au fond, ils ne devaient pas souvent croiser des étrangers, va-nu-pieds de surcroît. Pour ma part, je regardais difficilement leurs brûlures sans une once de dégoût. Toutefois, mon esprit s’y familiarisait. Je ressentais moins d’horreur que la veille.

5/5

Où le trouver :

Amazon

2 réflexions sur “Chronique : Autombe, Florent Maerten.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s