Chronique n°95 : Dark Psycho : red room, Thania Odyne.

Dark Psycho : red room, Thania Odyne.

dark-psycho---red-room-969744-264-432

Thania Odyne (auto-édition), e-book, 328 pages.

Résumé :

Eléonore, jeune journaliste, se plonge dans une enquête sur le darknet. Cette face cachée du web recèle bien des mystères qu’elle souhaite montrer au grand jour. Ce qu’elle n’avait pas prévu c’est qu’en entrant dans ce monde parallèle, sa vie allait devenir, en un claquement de doigt, un vrai film d’horreur. 
Cet homme dissimulé derrière un masque va lui faire subir les pires atrocités mais quelque chose en lui, l’attire inexorablement. Il n’y a aucune logique à ça ! C’est un psychopathe, sans émotion, qui torture et tue sans remords. Elle est lumineuse alors qu’il est le mal incarné. 
Comment une relation pourrait-elle être possible ? Qui est-il vraiment et qu’attend-il de cette femme qui chamboule ses certitudes ? 
Quand un serpent rencontre une souris, qui des deux en sort vivant ?

Ce que pensent Julie et Ludivine.

Une nouvelle fois nous avons eu la chance de lire la plume de Thania Odyne avec son roman en avant première. Le roman Dark Psycho sort demain et c’est donc avec plaisir que nous vous partageons notre avis avant la sortie :). 

Dark Psycho c’est l’histoire de Éléonore, journaliste, qui a décidé de s’intéresser à un projet assez spécial à appréhender et assez dangereux. Alors qu’elle se lance dans son étude des dark-web/deepweb (web profond) où l’illégalité est assez présente, les menaces commencent à peser sur elle, seulement elle ne veut aucunement faire marche arrière. Un projet très intriguant qui ne va pas lui amener que de beaux articles et de belles découvertes.

Éléonore est une jeune femme légèrement réservée, ambitieuse, travailleuse et un peu naïve. Éléonore a une sœur, Judith, que l’on retrouve assez régulièrement au fil des pages. Plutôt pleine de vie et un peu «fofolle» elle ne cherche juste qu’à vivre et à s’amuser seule ou avec Phil, son nouveau copain.

Kay est un ami avec qui Éléonore a un petit arrangement depuis peu de temps : pas de sentiments, juste du sexe. Kay est un homme fort de caractère, brutal, mystérieux, protecteur et avec deux personnalités. Dès le début de livre, on se pose beaucoup de questions sur lui, qui est-il vraiment ? Quel est son véritable rôle dans l’histoire ? Pourquoi est-il si intriguant ?

Julie : Et il va sans dire que je l’ai trouvé pénible, étrange et vraiment très spécial dès le début.

Ludivine : Personnellement je ne l’ai pas trouvé si pénible, j’ai juste vu en lui un homme qui a des secrets, et qui s’attache plus qu’il ne le veut à Éléonore. Alors pour moi ses réactions étaient juste disproportionnées à cause de la jalousie, mais ça c’était avant de vraiment le connaître dans la suite de l’histoire.

Samuel ou Sam est un homme plutôt sympa, attentionné, simple et doux. On le rencontre assez rapidement et c’est un homme étrange de premiers abords. On se demande tout de suite si il a quelque chose de dangereux ? Si il est vraiment aussi gentil qu’il y paraît ? Surtout que Samuel est partout, c’est à se demander si il n’a pas un moyen de se téléporter. (c’est une blague bien sûr.. quoi que..)

Julie : Et puis, je ne sais pas vous, mais j’ai l’impression que les mecs trop gentils ont souvent quelque chose à cacher non ?

Alors qui pourrait en vouloir à Eléonore ? Phil, le copain pas très discret et assez pervers de la sœur de Éléonore ? Judith, la sœur ? Kay, le «sex-friend» possessif ? Samuel l’homme parfait et si gentil ? Ou peut-être un ou des parfait(s) inconnu(s) ?

On entre très vite dans le vif du sujet avec une première vraie agression dès les premières pages. Ce premier épisode de «violence» annonce déjà la couleur de la suite des aventures de Éléonore.

La peur et le stress sont présents dans le livre du début à la fin. Dès les premières lignes on retrouve un univers bien particulier et on ne le quitte plus jusqu’à la fin.

Julie : J’ai même retenu ma respiration parfois.. mais shhh ne vous moquez pas de moi !

Au fil des pages on rencontre de plus en plus de personnages (enfin pas temps que ça finalement… mais on ne peux pas vous en dire plus), ce qui ne fait qu’ajouter de l’angoisse au livre. Chaque personne est potentiellement un nouveau suspect et il est dur de ne pas voir le mal partout dans ce livre.

Julie : L’histoire est bien trouvée et l’intrigue aussi. Bon cette fois-ci, j’ai trouvé assez vite qui était le coupable et c’est un peu dommage. Néanmoins, cela n’enlève en rien la curiosité et le dévouement que l’on porte à l’histoire. Eh puis notre chère Thania Odyne a de bonnes ressources et sait très bien nous faire douter de temps en temps sur nos convictions en rajoutant quelques éléments.

Ludivine : Comme dans le livre Mon Unique, j’ai a peu près deviné dès le début qui était qui, néanmoins dans cette histoire de Dark Psycho, la formulation de l’intrigue et l’angoisse remettent souvent en question, ce que je trouve génial, car en réalité je n’ai pas réellement était très sure jusqu’à la révélation.

Évidemment comment ne pas se sentir suivi ou comment ne pas devenir parano en sachant que nous habitons à Nancy ? (Vous comprendrez en le lisant, promis !) D’ailleurs une fois que nous avons compris où ça se passait, nous nous sommes «amusées» à chercher les lieux ou endroits qui pouvaient ressembler à ceux décrits dans le livre.

Julie : Très mauvaise idée si vous êtes un peu parano sur les bords je précise haha.

Ludivine : Je me rappelle avoir envoyé un message à Julie qui disait : « Nancy, notre Nancy ? ». Alors déjà que le début était assez angoissant, après cette localité, ça l’était encore plus pour nous haha.

L’écriture de Thania Odyne, que nous avons pu découvrir avec plaisir en lisant « Mon Unique », est toujours aussi forte et sous tension. L’auteure nous rend toujours plus curieuses sur la suite des événements. Addictive et intense, la plume de Thania Odyne mérite d’être connue.

(Bien sûr nous tenons à préciser que ce livre s’adresse à tout public qui a conscience qu’il peut y avoir des scènes de violences ou choquantes, ce livre n’est pas vraiment à la portée des personnes les plus sensibles, donc comme on dirait : âmes sensibles, s’abstenir.)

Le mot de la fin ? MAIS C’EST QUOI CETTE FIN? Bon on ne s’attendait pas à mieux de la part de l’auteure.

Julie : Je me doutais que l’on allait se retrouver derrière notre écran à chercher d’autres pages… mais j’avais de l’espoir. À QUAND LA SUITE ???

Ludivine : Je suis vraiment pressée de découvrir la suite de l’histoire, car pour moi c’est impossible de rester sur cette fin aussi frustrante que celle-ci… vivement la suite !

Notre note : 

4,5/5

 

Où l’acheter :

Amazon.

Fnac.

8 réflexions sur “Chronique n°95 : Dark Psycho : red room, Thania Odyne.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s