Chronique n°498 : Crash & Burn, Lil Evans.

Éditions Addictives.
Sortie papier : 4 juillet 2019.

Résumé,

Ce n’est pas un biker. C’est LE biker. Ax est sombre, violent, imposant et dangereux. Chef d’un gang de bikers, il ne peut pas se permettre la moindre erreur. Un faux pas, et ses hommes pourraient se retourner contre lui. Il tue, ment et vole autant que nécessaire pour conserver son territoire. Jusqu’à l’arrivée de Leigh. D’un seul regard, elle menace tout son équilibre. Elle est douce, blessée, perdue… mais pas décidée à se laisser impressionner. Face à elle, Ax est vulnérable pour la première fois. Et cela risque de leur coûter la vie à tous les deux… Le plus séduisant des dangers

Ce qu’en pense Julie,

Nous retrouvons ici notre très cher Ax, rencontré dans « Savage Rider ». Qu’est ce que j’avais hâte de découvrir d’avantage son histoire. Ax est un homme dangereux, qui n’a peur de rien, très fort mais aussi et surtout loyal. Au fil des pages on découvre aussi un homme courageux et prêt à tout pour ceux à qui il tient. Se battre ? Ça ne lui fait pas peur !, surtout quand c’est pour la belle voisine : Leigh. C’est une jeune femme blessée par le passé et surtout très touchée par le deuil. Elle cherche à comprendre pourquoi son fiancé est décédé et a du mal à s’en remettre. Mais au fil des pages elle va s’ouvrir de nouveau au monde, sourire à nouveau et surtout faire son deuil, tout ça grâce à Ax. Mais évidemment, rien ne sera facile entre eux et surtout pas leur rapprochement. Ax est dangereux et peut mourir à tout moment, Leigh est en deuil et ne veut plus souffrir…

Je pense que j’ai encore plus adoré « Crash & Burn » que « Savage Rider ». Pourtant j’ai beaucoup aimé les personnages de Indy et de Ebony dans « Savage Rider » mais Leigh et Ax, je pense que je les adore à la foliiiiiie ! J’ai eu un gros coup de coeur pour ces personnages et pour leur histoire personnelle. Chacun m’a touché avec leurs doutes, leurs envies, leurs espoirs… ce sont de très beaux personnages qui cherchent simplement à redevenir eux même.

L’écriture de Lil Evans est vraiment très douce et très addictive. La plume de l’autrice amène le lecteur dans une lecture captivante du début à la fin et surtout que l’on a absolument plus envie de lâcher une fois commencée.
Maintenant je n’ai plus qu’une hâte : découvrir Spider dans Broker Rider.

Citation : « Elle est tout pour moi. Mon bonheur, mon rêve. Un livre que je feuilletterai à l’infini, et donc elle écrira l’histoire au fil de notre amour. »

5/5

Où le trouver :
Lien Amazon

4 réflexions sur “Chronique n°498 : Crash & Burn, Lil Evans.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s