Chronique n°559 : Profondeurs de l’océan : Et si Ariel n’avait jamais vaincu Ursula ?, Liz Braswell.

Hachette Disney.
304 pages
Date de sortie : 11 septembre 2019

Résumé :

Et si Ariel n’avait jamais vaincu Ursula ? Ariel est une jeune sirène rêveuse qui ne souhaite que deux choses : parcourir le monde et avoir des jambes. Cette curiosité pour le monde des humains et son attirance pour le Prince Éric la poussent à transgresser les lois de son père, le Roi Triton, et à commettre l’irréparable : échanger sa voix contre sa liberté. Mais tout bascule lorsqu’elle ne parvient pas à se défaire du marché passé avec Ursula… Cinq années plus tard, orpheline et sans voix, Ariel est devenue la reine d’Atlantica tandis que la sorcière des mers, toujours déguisée, règne sur le royaume du Prince Éric. Lorsque la Petite Sirène découvre que son père pourrait être vivant, elle retourne à la surface pour confronter Ursula, auprès d’un prince qu’elle imaginait ne jamais revoir. Ceci n’est pas l’histoire de La Petite Sirène telle que vous la connaissez. C’est une histoire de pouvoir. De courage. D’amour. Une histoire où un seul détail peut tout changer.

L’avis de Emy :

Après la Belle et la Bête, puis Aladdin, c’est au tour de la petite sirène. Il ne m’a pas fallu longtemps pour dévorer cette lecture.

Tout est différent dans cette version de l’histoire pour Ariel. Elle est reine d’Atlantica et Ursala règne sur le royaume d’Eric, avec qui elle est. Une version que j’ai adoré découvrir !

J’ai beaucoup apprécié le personnage d’Ariel, la façon dont il est construit. Ici, Ariel est différente de celle que l’on connais. Elle est plus mature, plus réfléchie, plus réaliste. Elle qui a perdu sa voix veut se revanche. Une quête pour récupérer ce qu’elle souhaite.

Les autres personnages de la version originale sont aussi présents ! C’était très agréable de retrouver certains, et j’ai aussi beaucoup aimé les nouveaux. Le petit point qui m’a un peu déçu est que j’ai trouvé que les personnages n’étaient pas assez exploités, pas assez approfondi. Mais ça n’enlève rien à l’histoire qui est tout de même très plaisante.

Liz Braswell nous emporte dans son imagination une fois de plus pour nous faire découvrir une histoire différente, une histoire mêlant amour et quête de pouvoir. J’ai passé un très bon moment !

Cette lecture est pour tous ceux qui aiment l’histoire de la petite sirène.

Citation : « La reine ne voulait pas se laisser envahir par la colère qui coulait dans ses veines. Elle ne le devait pas. Elle était une reine, et rien ne pouvait troubler une reine. Ni la sueur ni la colère. »

Ma note :

4/5

Où le trouver :

Lien Amazon

Fnac

Une réflexion sur “Chronique n°559 : Profondeurs de l’océan : Et si Ariel n’avait jamais vaincu Ursula ?, Liz Braswell.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s