PREMIÈRES LIGNES #94

Bonjour, ravie de vous retrouver pour ce rendez-vous du dimanche : premières lignes, créé par Ma Lecturothèque. Cela permet ainsi de se faire une idée sur le livre que nous allons lire voire même de faire une belle découverte. Nous aimons beaucoup le principe.

Le concept est simple, chaque dimanche, il faut choisir un livre et en citer les premières lignes.


Le choix de Ludivine :

Prologue

Oui ou non

– Veux-tu m’épouser ?

Le silence est retombé sur la fête de fiançailles au beau milieu de laquelle la demande en mariage venait de s’élever. Ce n’était pas un silence haletant, comme quand on retient son souffle, ni celui d’un bonheur calme et serein. Non, ce silence qui s’amplifiait entre les murs de la maison au décor rustique était plutôt rempli d’effroi et de désespoir muets.

Après les mots qui venait d’être prononcés, les femmes auraient dû frémir de joie, le regard embué, et les hommes s’agiter nerveusement en attendant la suite des événements. Mais on aurait dit qu’une chape de plomb était tombée sur l’assistance. Alors que tous les regards auraient dû se poser sur la femme qui dévisageait le beau cow-boy à genoux devant elle,, ils convergeaient irrésistiblement vers un autre individu adossé au mur, loin du couple, à l’autre bout de la pièce. Le beau brun aux yeux bleus observait attentivement la scène romantique qui se déroulait devant lui, la mâchoire serrée qu’elle semblait prête à exploser. Il était immobile, totalement immobile. La question qui venait d’être posée était suspendue dans les ars, comme en attente de validation – comme si ces mots n’auraient pas de réalité tant qu’il n’aurait pas réagi. En attendant, la question planait au-dessus de lui et de la femme dont le regard troublé ne parvenait pas à quitter la bague que venait de lui offrir le cow-boy.

Tous les yeux étaient rivés sur Lane Warner, et non sur celui qui faisait sa demande en mariage.

– Je sais qu’on ne se connaît pas depuis très longtemps, et ça peut te paraître soudain, mais je sais que tu es la bonne, Brynn. C’est avec toi que je veux me marier et construire ma vie. Alors, est-ce que tu veux m’épouser ?


Ma chronique : Wild Men, saison 3, Jay Crownover.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s