Chronique n°780 : Campus Drivers, tome 1 : supermad, C.S Quill.

Hugo Roman / Hugo new romance
Sortie : 3 septembre 2020
Prix papier : 17 €

RÉSUMÉ :

L’année universitaire qui débute promet d’être radieuse pour Lane O’Neill. Campus Drivers, l’application qu’il a fondée avec ses meilleurs amis, cartonne. Le concept est simple : jouer les taxis pour étudiant, au volant de voitures de collection. Les filles en raffolent, et les quatre chauffeurs ont à cœur de ne jamais décevoir leur clientèle.

Lane n’a qu’un seul défaut aux yeux de la gent féminine : il ne s’attache pas. Jamais. Dès qu’il pousse la porte de chez lui, il aspire à ce qu’on lui fiche la paix.

Alors comment se retrouve-t-il à héberger Lois Hogan, la fille que son voisin vient de larguer?

CE QU’EN PENSE JULIE :

Je remercie tout d’abord Fyctia pour l’envoie de ce service presse. Je dois dire qu’en lisant le résumé je m’attendais à une bonne lecture… et je n’ai pas du tout été déçue.

Nous découvrons ici le personnage de Lane. Un étudiant solitaire, qui aime vivre seule et co-fondateur de Campus Drivers. Il a aussi d’autres activités à côté avec son ami Carter mais il souhaite tout de même continuer l’université. C’est un jeune homme qui a une blessure qu’il n’arrive pas à guérir et qui le rend parfois complexe à suivre et surtout à vivre. Nous avons aussi Lois, une jeune femme plutôt sympa mais qui à dû mal à se faire à l’idée que son ex ne veut plus d’elle, alors que pour elle, le monde tournait autour de lui. Elle se retrouve perdue, seule et sans domicile à deux jours de la rentrée.

Nos deux personnages vont nous amener dans une relation qui vas monter crechedo au fil des pages. J’ai vraiment apprécié que la relation s’installe au fur et à mesure et que cela passe par l’amitié, l’attirance puis peut-être un peu plus… J’aurai peut-être apprécié que l’histoire passée et le trouble du personnage masculin soit un peu plus travaillé profondément mais ce n’est pas vraiment un gros soucis pour moi dans cette histoire. C’est un personnage qui peut se montrer dur et froid mais finalement aussi doux et patient. J’ai vraiment aimé suivre Lane et Lois dans leur évolution. Lois est une jeune femme très intéressante à suivre car nous sentons qu’elle s’affirme de plus en plus et qu’elle devient une vraie femme au fil des pages. Ce sont des personnages attachants et touchants chacun à leur manière. Les personnages secondaires m’ont aussi beaucoup plus, certains m’ont dalleurs fait beaucoup rire et je dois dire que j’avais un peu l’impression moi aussi d’être avec ma bande d’amis.

Une romance dynamique, adorable que je ne peux que vous conseillez ! Un mélange drame, humour, amitié et amour que j’apprécie particulièrement. Petit coup de coeur de cette fin de vacances pour moi.

CITATION :

« Je m’amuse beaucoup trop à imaginer des scènes de sexe tirées par les cheveux, et la stupeur que je lis sur les traits de Lane à chacune de mes propositions est tordante. »

5/5

Où le trouver :
Lien Fnac
Lien Amazon

Une réflexion sur “Chronique n°780 : Campus Drivers, tome 1 : supermad, C.S Quill.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s