PREMIÈRES LIGNES #126

Bonjour, ravie de vous retrouver pour ce rendez-vous du dimanche : premières lignes, créé par Ma Lecturothèque. Cela permet ainsi de se faire une idée sur le livre que nous allons lire voire même de faire une belle découverte. Nous aimons beaucoup le principe.

Le concept est simple, chaque dimanche, il faut choisir un livre et en citer les premières lignes.


Le choix de Julie :

1

Lane

Il est minuit passé quand Carter s’arrête devant mon immeuble dans sa vieille Ford crasseuse. Je ne sais pas comment il supporte de se déplacer dans une épave pareille. Il tire le frein à main dans un grincement strident et baisse le son de la radio.

— Alors, ça fait quoi de se faire conduire ? il raille en calant son bras sur le dossier de son siège.

— Je souffre en silence… je rétorque en pinçant les lèvres. Je ne devrais pas être ami avec un gars qui n’a aucun goût pour les bagnoles.

— N’insulte pas mon carrosse. On n’en fait plus, des comme ça !

— Encore heureux ! J’ai bien cru mourir trois fois rien qu’aujourd’hui. Avoue que tu as acheté ton permis au Nouveau-Mexique !

— Nope !

— T’as couché avec l’examinateur ?

— Nope !

— Avec la mère de l’examinateur ?

— Je suis un pilote, mon gars !

— Un pilote dyspraxique et malvoyant, ouais.

— Quel ingrat ! Je suis un père pour toi, Lane, et c’est comme ça que tu me remercies ?

— Le karma est définitivement contre moi pour ce qui est des darons ! Mais merci quand même de m’avoir servi de chauffeur ces derniers jours.

— À ton service, chéri.

Je dégaine un haussement de sourcil et recule quand il approche sa bouche en cul-de-poule de mon visage.

— Je récupère mon bébé chez le garagiste dans quelques heures, amen ! Une vraie caisse, lustrée et révisée !

— Juste à temps pour la rentrée, ça aurait été con que les filles du campus se languissent de leur chauffeur.

Je ricane en déverrouillant mon téléphone pour ouvrir l’application que nous avons créée avec mes meilleurs potes il y a un an. Campus Drivers, où comment se faire conduire à travers le campus en trois clics. Une putain de bonne idée, aussi bien pour remplir mon tiroir-caisse que pour vider mes bourses. L’été touche à sa fin, je suis pressé de reprendre du service.

— Je suis déjà bien booké dans les prochains jours, je le nargue en agitant l’écran devant ses yeux rougis.

— Les cours n’ont même pas encore repris qu’elles se jettent déjà sur vous. Ça me dégoûte !

— Si t’avais bougé tes neurones, t’aurais pu t’inscrire à l’université ! je lui rappelle en haussant les épaules.


Chronique : Campus Drivers, tome 1 : Supermad, C.S Quill.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s