Chronique n°864 : Wish, tome 1 : Suda-Kaye, Audrey Carlan.

Sortie : 7 janvier 2021
Hugo Roman / Hugo New Romance
Prix papier : 17 €

Résumé,

Toutes les petites filles font des voeux en regardant les étoiles.
Quand j’étais petite, j’ai fait tellement de voeux que j’en ai perdu le compte. La plupart d’entre eux concernaient tous les endroits que je voulais voir et les choses que je voulais faire. Je voulais surtout être comme ma mère. Elle nous a appris, à ma soeur Evie et à moi, à vivre chaque moment comme si c’était le dernier. Mais quand notre mère est morte, elle nous a laissé à toutes les deux une pile de lettres à ouvrir à chacun de nos anniversaires. La première lettre m’a été donnée le jour de mon dix-huitième anniversaire et ces mots ont changé le cours de ma vie pour toujours. Elle me disait de voler librement, de tout laisser derrière moi et de vivre la vie dont j’avais toujours rêvé. Malgré mon chagrin, j’ai suivi son conseil. Pendant dix ans, j’ai suivi les traces de ma mère. Littéralement. Ses lettres m’ont indiqué où aller, jusqu’à ce que la lettre de mon vingt-huitième anniversaire me dise de rentrer chez moi et de poser mes valises. Mais rentrer chez soi est plus facile à dire qu’à faire après dix ans d’absence…

Ce qu’en pense Julie,

Je dois dire que j’ai été agréablement surprise par ce livre. Vous le savez si vous me suivez depuis longtemps, Audrey Carlan et moi ça ne fonctionne pas toujours. Je n’ai ni apprécié « Calendar Girl », ni « International Guys » et je dois dire que « Biker Girls » ne me tentait même pas. Par contre, j’aime beaucoup suivre sa saga « Trinity » qui pour le coup me plaît plutôt bien. Du coup, je me suis lancée dans Wish avec une petite appréhension mais je dois dire qu’elle s’est rapidement dissoute. Pendant toute la première partie du livre nous apprenons surtout à connaître les personnages, leur vie et essayons de comprendre avec eux leurs regrets et leurs doutes. Dans la seconde partie du livre il y a un peu plus de dynamisme et on retrouve d’avantage l’écriture de Audrey Carlan que l’on a habituellement. Cependant, je trouve qu’ici nos héros sont plutôt bien travaillés, les bases bien posées et je dois dire que je suis attachée à eux assez facilement.

Nous découvrons ici Suda-Kaye, une jeune femme vivante, passionnée, voyageuse, prête à découvrir sans cesse de nouvelles cultures, de nouvelles personnes sans jamais se retourner. Son envie d’être toujours autre-part ? Elle le tient de sa mère qui a été très peu présente au cours de la vie de ses enfants Suda-Kaye & Evie. Mais quand sa mère décède, elle découvre alors qu’elle lui a laissé une pile de lettres qui vont changer sa vie à tout jamais. À côté d’elle, nous retrouvons Camden. C’était le petit-ami plutôt parfait, romantique et gentil que Suda avait avant de partir du jour au lendemain… C’est un jeune homme qui va travailler dur et tout donner pour réussir. Avec le temps, il est devenu riche et un peu plus froid et distant qu’à l’époque. Même si il semble jaloux et un peu trop protecteur, on comprend surtout que le départ de Suda l’a énormément blessé.

Ce premier tome est vraiment très sympa, plaisant à lire et clairement c’est une très jolie histoire. Suda-Kaye est une héroïne un peu différente de ce dont on a l’habitude mais là où certains diraient qu’elle (et sa mère) est égoïste moi je l’a trouve surtout passionnée et pleine de vie et d’envie. Partir à l’autre bout du monde du jour au lendemain ? Partir et ne pas savoir quand revenir ? Laisser sa famille et ses amis derrière pour voyager et découvrir le monde ? Et pourquoi pas, si c’est ce qui fait vibrer le coeur de notre héroïne ?! C’est une jeune femme indépendante que l’on découvre au fil des pages et qui avance petit à petit dans la vie et faisant ce qu’elle veut et surtout ce qu’elle aime. Pour ma part, son comportement ne m’a pas dérangé bien au contraire car finalement je l’a comprends… cela dit je peux aussi comprendre que pas tout le monde s’attache à elle et n’accepte pas ses choix de vie.

Si je dois critiquer un petit quelque chose, c’est que je trouve que le passé de Suda-kaye aurait pu être bien plus travaillé. J’aurai en savoir bien plus sur elle, sur ses origines mais peut-être aussi avoir un peu plus d’échanges entre sa mère et elle. Ce sont deux personnes qui se ressemblaient beaucoup et c’est de sa mère que Suda-Kaye a eu ses envies de bouger sans cesse et de voyager, elle l’a toujours admiré pour ça, donc j’aurai apprécié un peu plus de profondeur et d’échange autour de ça.

J’ai donc bien aimé ma lecture qui est rapide à lire et vraiment addictive et fluide. Le cheminement de la romance et de l’intrigue sont assez semblable à ce que fait l’autrice habituellement donc rien de complètement dingue, juste un bon moment de détente avec Camden, Suda-Kaye et Evie. C’est un bon démarrage pour la série puisque maintenant nous avons toutes les bases et j’ai plus que hâte de lire le second tome.

Citation,

« — Suda-Kaye, tu n’as jamais été et tu ne pourrais jamais être un lot de consolation. Pour moi comme pour personne. Tu es le gros lot, chérie. Le premier choix, le premier prix. Crois-moi, ma belle. »

4,25/5

Où le trouver :
Lien Amazon
Lien Fnac

Une réflexion sur “Chronique n°864 : Wish, tome 1 : Suda-Kaye, Audrey Carlan.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s