Chronique : Beau, sexy, drôle… mais interdit !, Camilla Simon.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est beau-sexy-drole-mais-interdit-4945348.jpg

ÉDITIONS ADDICTIVES
Sortie : décembre 2021
Prix : 4,99 €

Résumé,

Quand un coup d’un soir vire au cauchemar ! Ward ne voulait qu’une seule chose en revenant de sa dernière tournée de concerts avec son groupe de rock : profiter de son célibat à fond !
Il déchante vite quand il apprend qu’il va devoir coacher la nouvelle saison de « A Golden Talent », une émission musicale en quête des talents de demain. Mais quand il retrouve la jolie brune avec laquelle il a vécu une aventure aussi intense qu’éphémère parmi les candidats, il se dit que tout n’est pas perdu ! De son côté, Cheyann n’a qu’une idée en tête, gagner le concours pour sauver le domaine viticole familial qui croule sous les dettes.

Attirance, désir et secrets les amèneront à s’apprivoiser même s’ils n’ont pas le droit d’être ensemble. Alors vont-ils tout risquer ? Elle, sa place dans le concours, et lui, sa réputation ?

Ce qu’en pense Julie,

Après avoir lu « Le voisin parfait est un enfoiré » et « Initiation with my enemies » que j’avais trouvé très sympa et « Very bad Start » que j’ai pour le coup beaucoup aimé, j’ai évidemment craqué pour Beau, Sexy, Drôle… mais interdit !

Nous découvrons ici le personnage de Cheyann. Une jeune femme avec son petit caractère, déterminée, assez têtue, qui sait ce qu’elle veut, bosseuse et qui aime plutôt avoir le contrôler de choses, de sa vie… en gros elle préfère éviter les déconvenues. Nous rencontrons aussi le personnage de Ward, un mec qui ne vît que pour son groupe de Rock, les Sugar, la musique, sa batterie, et son célibat ! D’ailleurs, on a déjà pu le rencontrer avec le groupe dans « Very bad Start » et dans « Le voisin parfait est un enfoiré ». Ce personnage m’a fait rire par moment je dois bien avouer, ça manière de voir les choses, de parler, de penser… son arrogance. On est finalement obligé d’en rire ou d’en sourire à certains moments. À côté de ça, on découvre un Ward plus doux, plus impliqué et un poil plus complexe au fil des pages…

Notre duo connaît une rencontre intense et électrique et ils vont nous offrir une suite à la hauteur : haute en couleur ! Avec eux, clairement impossible de s’ennuyer. Ils vont nous offrir une histoire très forte mais vont aussi s’ouvrir l’un à l’autre au fil du livre avec des histoires personnelles pleines d’émotions. L’autrice traite à travers eux des thèmes importants et touchants qui nous donneront envie de verser quelques petites larmes.

Est-ce que j’ai aimé cette histoire ? OUI ! J’ai passé un agréable moment de lecture, j’ai adoré l’ambiance du livre, l’univers musical et la romance. C’est une histoire assez simple mais hyper fluide, facile à lire, avec un peu d’humour mais aussi la juste dose d’émotions et de sentiments.
C’est plus que sympa de retrouver les Sugar, leur façon d’être et de connaître encore plus Ward. J’aime énormément les romances autour de la musique et celle ci ne déroge pas à la règle !

Plus je découvre ses livres et plus j’adore l’écriture de Camilla Simon ! C’est captivant, addictif, fluide, bien travaillé et plaisant. C’est donc sûr que je relirai à l’occasion l’autrice à nouveau, d’ailleurs j’ai déjà « Le mec parfait est un inconnu… ou presque » dans ma PAL. Je sais que je n’ai pas forcément lu les livres dans le « bon ordre » haha mais ça ne m’empêche pas d’adorer cette série !

J’ai donc passé un agréable moment avec ce livre, même si je l’ai trouvé peut-être un peu répétitif par moment, rien de grave, ça ne m’a pas empêché de lire d’aller jusqu’au bout et de m’attacher aux personnages.

Vraiment, c’est un très bon livre avec une histoire bien menée et rythmée : une romance comme je les aime et qui sont parfaites pour se détendre !

Citation,

« – Moi aussi, j’ai perdu un être cher. Il adorait les étoiles, et petit, il me forçait à observer le ciel. Je trouvais ça ennuyeux. C’était une perte de temps pour moi, puis à sa disparition, j’ai commencé à m’allonger sur le capot de ma voiture, sur un rooftop en plein San Francisco ou au milieu de la nature et j’observais ces milliers d’étoiles scintiller. Et j’ai compris que cette personne était l’une d’elles. Qu’à travers elles, sa mémoire était toujours présente.
Alors je me suis mis à parler aux étoiles.
À lui parler. »

4,5/5

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est note-chronique.png

Où le trouver :
Lien Amazon
Lien Fnac

2 réflexions sur “Chronique : Beau, sexy, drôle… mais interdit !, Camilla Simon.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s