Chronique : Prélude du Ragnarök, premier tome : Sigurd, Federico Saggio.

Editions Cavaliers Seuls
246 pages
Sortie : 9 juin 2020

Résumé :

Plongez-vous dans l’univers mythologique scandinave !

Sigurd, dernier représentant d’une lignée issue de l’union d’Odin, roi des Ases, et d’une mortelle, est confié à la mort de ses parents à Mîme, le plus grand Artisan-Forgeron des Nibelungen. Ce dernier est censé l’éduquer dans l’espoir qu’il puisse un jour accomplir la tâche qui lui est échue : tuer le dragon Fafnir, reprendre le trésor maudit au nom des Ases et enfin le protéger de sa vie.

Quant à Sigurd, ce sont d’autres ambitions, d’autres rêves qui l’animent. Le Feu d’Odin coule dans ses veines, il veut vivre ! Quel dommage que les Dieux ne l’entendent pas de cette oreille… car il n’est pas de plaisir plus savoureux pour les Ases, que d’assister à la déchéance d’un mortel qui se débat avec les affres de la destinée.

Ce roman est l’aboutissement de près de deux ans de recherches menées par Federico Saggio à recouper les sources, faire des choix judicieux et pertinents pour conserver la cohérence du scénario et la substance des personnages en dépit des contradictions inhérentes à la nature d’un mythe de tradition orale aux itérations multiples… sans jamais en trahir l’essence.

L’avis de Emy :

Nous plongeons dans une lecture mêlant légendes nordiques, quête et aventure.

Le personnage de Sigurd est un personnage que j’ai trouvé très intéressant et intriguant. J’ai apprécié le suivre tout au long du roman, apprendre à le connaître, découvrir chacune de ses facettes. Lui, à qui personne n’a demandé son avis, doit suivre ce que les Dieux lui imposent. Sigurd est attachant. C’est un héros et anti-héros avec un caractère fort, à la fois distant et froid mais qui cache plus qu’il ne le montre. Il est parfois violent certes, mais on se rend compte que c’est un personnage qui cherche sa liberté, qui a des blessures et des attentes, qui cherche à survivre et exister tout simplement sans contrainte. Sigurd m’a perturbé et rendu très curieuse à son propos.

J’ai vraiment aimé cette ambiance sombre, je dirais et que l’on ressent bien. L’histoire est bien rythmée, nous avons de nombreuses actions qui pimentent le tout et qui ne nous laissent pas nous ennuyer. C’était dynamique. On retrouve aussi de la violence, atténuée par l’écriture de l’auteur qui rend le tout plus léger et qui va avec Sigurd et sa personnalité.

Un auteur qui m’a très agréablement surpris. Sa plume a été une excellente découverte pour moi. Une écriture fluide, agréable, saisissante et presque envoûtante !

Il nous offre des descriptions qui sont détaillées, belles qui nous permettent de nous projeter avec facilité dans le récit et d’être pris dans l’intrigue. L’histoire est vraiment très bien construite tout comme l’univers qui est détaillé, recherché et travaillé. Je pense d’ailleurs qu’on en saura encore plus dans les tomes suivants. Parlons de la couverture aussi, parce que elle est juste sublime !

Franchement, je ne peux que vous recommander cette lecture pour l’univers de la mythologie scandinave et son personnage, Sigurd. Un bon premier tome qui me rend impatiente pour le second !

Je remercie les éditions Cavaliers Seuls pour ce service presse (via Simplement Pro).

Citation :

Un corbeau me tira de ma rêverie en voletant au-dessus de ma tête, coassant désagréablement ; bien sûr, nulle transgression ne restait jamais impunie. Il y avait forcément un prix. Alors je devais vivre, et faire en sorte que ma légende perdure. A travers mes faits d’armes et mes exploits, mon nom pourrait traverser les âges. Alors, je toucherais l’éternité. Alors, j’accéderais à l’immortalité.

4,5/5

Où le trouver :

Editions Cavaliers Seuls

Federico Saggio Auteur

Amazon

3 réflexions sur “Chronique : Prélude du Ragnarök, premier tome : Sigurd, Federico Saggio.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s