Chronique n°393 : Drive me to love, N.C Bastian.

Harlequin France / Collection &H.

Sortie : 6 février 2019.

Résumé,

Avec lui, elle va repousser ses limites
Avec elle, il va ouvrir son cœur 
Noah est la parfaite incarnation de tout ce que Mélissa déteste. Les étudiants ultra-populaires qui enchaînent les filles comme les soirées ? Très peu pour elle. D’autant que Noah ne se contente pas de la panoplie typique du bad boy du campus ― non, ce serait trop classique ! ―, il donne aussi dans l’illégalité en faisant des courses de voitures dangereuses et stupides. Clairement, il n’est pas son genre et elle est très, très loin de ressembler aux filles qu’il fréquente en général ; pourtant, Noah s’est mis en tête d’« apprendre à la connaître ». Et il n’a pas l’habitude qu’on lui dise non.

Ce qu’en pense Julie,

Nous rencontrons ici les personnages de Noah et Melissa (Méli). Ils sont tous les deux jeunes et étudiants. Melissa cherche plutôt le calme et à réussir son année. Noah, quant à lui, cherche plutôt à s’amuser avec des courses de voitures et des défis pour dépasser ses limites.

Nos deux héros fonctionnent très bien ensemble mais aussi séparément. Ils sont tous les deux des âmes blessés et abandonnés qui ont du mal à croire en l’avenir et surtout en l’amour. Cette histoire est donc une très jolie romance sur la reconstruction de jeunes personnes après le deuil. Parce qu’au final le comportement des personnages est surtout dû à leur passé. Je dois avouer que dès le premier chapitre j’ai même versé quelques larmes.. J’ai connu ce sentiment aussi donc les personnages m’ont parlé et j’ai facilement compris les phases par lequel ils pouvaient passer, surtout pour Noah où sa blessure est encore très proche.

L’écriture de l’autrice est toujours un vrai plaisir à lire. C’est agréable, fluide et j’aime beaucoup le fait que le récit soit un mélange de plusieurs émotions et sentiments. Parfois on rit tout simplement, d’autres fois on a la larme à l’oeil, d’autres fois on est en colère… l’autrice a su parfaitement retranscrire les émotions des personnages pour les faire vivre aux lecteurs. J’aurai sans doute aimé que ça aille encore plus loin, que l’on retrouve encore plus de frissons et de doutes dans la relation des personnages que j’ai finalement trouvé trop facile. Petit bémol aussi sur le fait que j’ai trouvé les paroles du personnage de Noah un peu redondantes par moment, j’ai eu une impression qu’il se répétait sans cesse… et par contre à la fin j’ai trouvé ça pour le coup beaucoup trop rapide et il nous manque quelques explications. Malgré ces légères critiques j’ai tout de même beaucoup aimé cette lecture que je peux que vous recommander. C’est addictif et plaisant à lire : une fois commencé impossible de le lâcher !

Citation :
« — Je ne respire plus ! soufflai-je sous son poids.
— Tant mieux : comme ça, je pourrai te faire du bouche-à-bouche.
— Idiot. »

4/5

Où le trouver :
Lien Fnac
Lien Amazon

2 réflexions sur “Chronique n°393 : Drive me to love, N.C Bastian.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s