Chronique n°501 : Cogito, Victor Dixen.

Collection R. 544 pages.

Date de sortie : 29 mai 2019

Résumé :

Un don du ciel… 
Roxane, dix-huit ans, a plongé dans la délinquance quand ses parents ont perdu leur emploi, remplacés par des robots. Sa dernière chance de décrocher le Brevet d’Accès aux Corporations : un stage de programmation neuronale, une nouvelle technologie promettant de transformer n’importe qui en génie.
…ou un pacte avec le diable ? 
Pour les vacances de printemps, Roxane s’envole pour les îles Fortunées, un archipel tropical futuriste entièrement dédié au cyber-bachotage. Mais cette méthode expérimentale qui utilise l’intelligence artificielle pour  » améliorer  » la substance même de l’esprit humain est-elle vraiment sûre ? En offrant son cerveau à la science, Roxane a-t-elle vendu son âme au diable ?
Demain, l’intelligence artificielle envahira toutes les strates de la société.
L’ultime frontière sera notre cerveau.

L’avis de Emy :

L’auteur nous embarque dans une lecture pleine de réflexions philosophiques sur un monde où l’intelligence artificielle règne en masse. Nous avons un monde où le chômage a atteint des pics parce que la société va vers le plus pratique et le plus rentable. La déshumanisation est présente et les robots sont partout.

J’ai adoré me plonger dans cette lecture et retrouver l’écriture de Victor Dixen. Une écriture que j’avais énormément appréciée en lisant Phobos. Dans cette histoire, on part à la découverte d’un monde très réaliste qui nous montre les effets toxiques de l’intelligence artificielle.

Le personnage de Roxane m’a touché. Comme tant d’autres, ses parents ont étaient victimes de la robotisation et ont perdu leur travail. Roxane n’a aucune motivation et ne souhaite pas travailler pour réussir à l’école. Mais son quotidien va changer quand elle va être contactée pour participer à un stage, dont le but est de lui implanter dans le cerveau un robot neuronal expérimental. Mais est-ce une bonne ou une mauvaise chose ?

Ce roman est saisissant dès les premières lignes et des plus addictifs. Ce que j’ai beaucoup aimé c’est la manière dont le tout est raconté, les descriptions, les détails qui nous sont confiés. Tout est vraiment bien, bien travaillé, bien construit. L’histoire est prenante et surprenante. Ça nous pousse à nous interroger aussi sur l’intelligence artificielle dans notre société.

Un roman addictif, intense, saisissant et tout simplement génial. Un livre qui nous pousse vers une véritable réflexion dans un avenir où les machines sont notre quotidien. Un personnage attachant. Que dire de plus à part foncez !

Citation : « Je savais que la programmation neuronale était sujette à polémique, mais pour la première fois je suis confrontée à ce que ça signifie réellement : des visages fermés, des sourcils froncés, des mots qui blessent. C’est aussi pour encaisser tout ça que j’ai signé, je commence à le comprendre. »

Ma note :

5/5

Où le trouver :

Lien Amazon

Lien Fnac

2 réflexions sur “Chronique n°501 : Cogito, Victor Dixen.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s