Chronique n°597 : Le voleur de baisers, L.J. Shen.

Hugo Roman, New Romance, 391 pages
Date de sortie : 5 décembre 2019.

Résumé :

Être la fille d’un parrain de la mafia italienne de Chicago fait de la toute jeune femme une personne à part. Francesca va vite le découvrir que son avenir qui semblait tout tracé va être bouleversé par un homme qu’elle ne connaissait même pas.

Depuis son plus jeune âge, elle rêve d’épouser un homme qu’elle connaît depuis toujours : comme elle, il appartient à une famille criminelle ; ils s’aiment et ont la même vision de la vie.

Mais le sénateur Wolfe Keaton a d’autres projets pour elle. Cet avocat a une revanche à prendre sur la famille de Francesca et il a bien l’intention de l’utiliser comme un pion dans la partie d’échec qui l’oppose au père de la jeune femme. Pour cela, il veut en faire son épouse.

La voilà obligée d’oublier tous ses projets, celui qu’elle est sûre d’aimer, sa liberté.

Wolfe estimait avoir pensé sa vengeance jusque dans les moindres détails. Mais il a sans doute sous-estimé Francesca et les sentiments qu’elle lui inspire.

Ce que pense Ludivine.

J’étais très impatiente de lire ce nouveau livre de L.J Shen car j’avais adoré la saga Sinners Of Saint et le roman Midnight Blue. Le voleur de baisers ne déroge pas à la règle.

Francesca est la fille d’un mafieux. Il a des attentes par rapport à elle, et elle ne semble pas vouloir le contredire. Mais ça, c’était avant que Wolf entre dans sa vie. Il en veut au père de Francesca, et lui fera savoir quand il ordonne d’épouser la jeune femme. Forcée, Francesca se voit du jour au lendemain emménager chez Wolf. Elle fera tout pour lui faire renoncer, mais Wolf est aussi déterminé qu’elle.

Je dois avouer qu’au début j’étais assez sceptique face à l’intrigue, mais à partir du moment où Francesca se trouve chez Wolf, j’ai tout de suite accroché. J’ai énormément apprécié les personnages. Wolf est un homme arrogant, sûr de lui, déterminé et dominateur. Son passé l’a formé à être ce qu’il est aujourd’hui, et pourquoi il en veut autant au père de Francesca. Mais plus on avance dans l’histoire, et plus on découvre un tout autre homme, touchant, adorable et bienveillant. Quant à Francesca, elle est peut-être pourrie gâtée mais sa force de caractère et son envie de liberté sont admirables. Elle est adorable, déterminée et courageuse, même si son manque de communication m’a pas mal ennuyé à certains moments. On ne peut pas renier que c’est une jeune femme qui sort tout juste de l’adolescence.

L.J. Shen nous emmène une nouvelle fois dans une histoire forte en émotions, avec des personnages compliqués et tourmentés, mais qui évoluent au fur et à mesure des pages. À l’image des précédents livres de l’auteur, j’ai encore une fois un coup de coeur pour Le voleur de baisers. C’est une histoire qui dérange par certains de ses évènements, mais la tournure fusionelle que prend la relation entre les personnages la rend magnifique. Il se passe tellement de choses en si peu de pages que l’on en devient accro. Je vous la recommande fortement car ça a été un COUP DE COEUR pour moi !

“– Némésis est mon animal totem. C’est elle qui a attiré Narcisse vers l’étang où il a vu son reflet et où il est mort de vanité. La fierté est une terrible affection.”

Ma note : 5/5

Lisez mes chroniques sur les précédents livres de L.J. Shen :

Où le trouver :

Amazon.

Fnac.

4 réflexions sur “Chronique n°597 : Le voleur de baisers, L.J. Shen.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s