Chronique n°663 : Myrina Holmes, tome 1 : Démons et merveilles, Anna Triss.

Black Ink
384 pages
Date de sortie : 6 mars 2020

Résumé :

Je suis Myrina Holmes, la meilleure Traqueuse d’Infernum, chargée de neutraliser les créatures surnaturelles qui bafouent nos lois.

Dans mon monde, les démons sont légion ! Quatorze pour être précise : sept vouées aux vertus cardinales et sept dominées par les péchés capitaux.

Hybride marginale, je n’appartiens à aucun des deux camps, ce qui m’arrange. J’adore mon boulot et ma vie sur Terre quand je ne suis pas en mission. Sauf bien sûr lorsque de mystérieux cadavres tombent littéralement du ciel pour me torturer les méninges et que ma demi-sœur de succube se met à fréquenter l’Hybresang le plus exécrable qui soit, Kelen Wills.

Pécheur surpuissant, commandant en chef d’une armée d’élite, il n’incarne pas UN péché capital, non : il les cumule tous les sept ! Avec une prédilection pour la luxure, la colère, l’orgueil et la gourmandise, mais gardez ce détail pour vous…

Bref, l’odieux personnage s’est mis en tête de me séduire, sans doute parce que je suis la seule femme à résister à ses charmes douteux.

Cet Hybresang peut toujours aller au diable, car j’ai d’autres démons de minuit à fouetter.

Ce que pense Ludivine.

J’avais adoré la romance contemporaine Le Prince Charmant existe! (il est Italien et tueur à gages) ainsi que la romance fantastique La Reine Courtisane, j’étais donc très impatiente de retrouver Anna Triss dans ce genre de l’Urban Fantasy.

Tout d’abord, je lis très peu de fantastique, mais La Reine Courtisane m’avait réconcilié avec le genre. Je peux donc déjà vous dire que j’ai passé un hyper bon moment avec ce premier tome de Myrina Holmes : démons et merveilles.

Myrina est une traqueuse de démons, elle vit son métier à fond. Mais elle est obligée à un moment de se confronter à Kelen. Elle ne l’a jamais vu mais elle le déteste. Quant à lui, il se fait un malin plaisir à la pousser à bout.

Myrina est une femme que j’ai tout de suite aimé. Elle a un très fort caractère et une personnalité très prononcée. Elle n’a peur de rien et ne recule devant rien, malgré sa condition et une certaine fragilité émotionnelle. Elle n’hésite à rabrouer Kelen et à lui faire savoir ses pensées, ce que j’ai trouvé très admirable de sa part car tout le monde a peur de lui.

Kelen est un homme que l’on pourrait détester pour sa personnalité arrogante. Il ne se prend pas pour n’importe qui. Il obtient toujours tout ce qu’il veut, sauf Myrina. Il peut être lourd et chiant à certains moments, mais derrière son côté connard, il se cache un homme très touchant et aimant.

Anna Triss nous plonge à merveille dans un récit urban fantasy à la frontière entre réalité et fantastique. Si bien, que l’on rentre très vite dans l’histoire. Nous partons à la rencontre de personnages façonnés à la perfection, touchants et envoutants, dans une trame ficelée à merveille avec une écriture fluide. On ne s’ennui pas une seconde et on tourne les pages avec addiction.

C’est un réel COUP DE CŒUR pour moi et je vous invite fortement à découvrir cette histoire, même si vous n’êtes pas fan de fantasy, car elle se lit très facilement. Je suis maintenant hyper impatiente de lire le tome 2 !

“Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé”

Ma note : 5/5

Où le trouver :

Amazon.

Fnac.

2 réflexions sur “Chronique n°663 : Myrina Holmes, tome 1 : Démons et merveilles, Anna Triss.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s