Chronique n°518 : Hades Hangmen, tome 7 : La Loi du plus fort, Tillie Cole.

Milady, 576 pages.
Date de sortie : 21 août 2019

Résumé :

De la haine à l’amour, il n’y a qu’un pas…

Héritier d’une organisation suprématiste, Tanner Ayers a été élevé dans la violence et tue sans merci pour servir sa cause, jusqu’à sa rencontre avec Adelita Quintana, fille du trafiquant de drogue le plus influant du Mexique. Tanner et Adelita se détestent immédiatement, pourtant ils ne peuvent nier l’attraction qu’ils éprouvent l’un pour l’autre. Bientôt, le jeune homme décide de tout quitter : il rejoint les Hades Hangmen dans l’espoir de pouvoir un jour aimer Adelita librement. Des années plus tard, les deux amants se retrouvent enfin. Mais entre le gang de bikers et le cartel, la guerre gronde. Tanner et Adelita devront se battre pour cet amour qui met tous leurs proches en danger…

Ce que pense Ludivine.

Vous savez la passion que j’ai pour cette saga et pour tous les personnages des Hades Hangmen. J’étais tellement impatiente de lire ce nouveau tome que je n’ai pensé qu’à ça pendant le mois d’août (enfin pas vraiment, mais presque haha).

On retrouve dans ce septième tome Tanner que l’on a déjà rencontré plusieurs fois au court des précédents tomes puisqu’il est ami avec Tank, un homme des Hades Hangmen. Il a un passé compliqué, étant donné qu’il faisait parti du Ku Klux Klan. C’est la principale raison pourquoi les hommes du club ont du mal à lui faire confiance, même s’il répète qu’il est parti car il n’adhérait plus aux idéaux de son ancienne famille. Mais on comprend très vite que ce n’est pas la seule raison quand on rencontre Adelita, fille du trafiquant de drogue le plus connu au Mexique. Ce dernier en a après les Hades Hangmen et veut les faire tomber. Tanner et Adelita vont se retrouver après des années de silence.

Je pense qu’il fait parti des tomes dont j’étais le plus impatiente de lire, car même moi j’avais du mal à croire Tanner précédemment. Je voulais réellement apprendre à le connaître, lui, son passé et ses pensées. Je n’ai absolument pas été déçue et je pourrais presque dire que ce tome fait parti de mes préférés de la saga. Tanner est un homme très attachant. Il m’a fait beaucoup de peine tout comme il m’a énormément touché. Certes, c’est un homme dur, brisé et violent mais il a aussi un énorme coeur et ce qu’il montre, n’est pas du tout ce qu’il ressent. J’ai réellement adoré apprendre à le connaitre. Quant à Adelita, je dirai qu’elle fait aussi partie des femmes de la saga que j’ai le plus aimé. Elle est forte, déterminée, prête à tout, bienveillante et attachante. Une jeune femme comme on aime lire dans cette saga.

Pour ce qui est de l’histoire en elle même, et bien comme je l’ai dis plus haut, elle fait partie de mes préférées. J’ai réellement aimé l’opposition entre les styles de vie de Tanner et Adelita. Au début, leur relation parait impossible mais on se rend compte qu’elle est bien plus forte que les préjugés et les différences de cultures. Les personnages feront tout pour vivre comme ils le souhaitent peu importe les avis et le temps.

Tillie Cole nous entraine une nouvelle fois dans un tome fort en émotions, en rebondissements et en suspense. Et en parlant de rebondissements, je vous assure que c’est vrai. Je crois que c’est le tome où je ne m’attendais absolument pas à certains revirements de situation. J’ai été bluffée et pourtant rares sont les fois où je ne devine pas presque dès le début la résolution des énigmes.

Comme à chaque fois que vous lirez une de mes chroniques sur cette saga, je vous recommanderai de la lire. Les personnages sont si intéressants, attachants, sincères et honnêtes. Les histoires ne lassent pas tellement il se passe toujours quelque chose et elles méritent chacune qu’on les lise, spécialement celle-ci qui m’a donné les larmes aux yeux à de nombreuses reprises. (oui bon je crois que je les ai laissé couler haha.)

“Il tourna son visage vers moi, avec une expression indéchiffrable. Je fis l’effort de lui sourire, malgré ma lèvre qui tremblait et les larmes qui me brouillaient la vue.
— J’ai un grand frère.
Il ne répondit rien. Je crois qu’il n’avait plus la force de parler. Mais il m’attira à lui et me prit par les épaules. Quand il me pressa contre lui, ma blessure me fit mal, mais ça n’avait pas d’importance. Mon frère me serrait dans ses bras. »

Ma note : 5/5

Mes précédentes chroniques de la saga :

Où le trouver :

2 réflexions sur “Chronique n°518 : Hades Hangmen, tome 7 : La Loi du plus fort, Tillie Cole.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s